FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
EQUITY – BANQUE_DIGITAL
Actualité

Vernissage du glossaire de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies

La ministre d’Etat, ministre du Genre, famille et enfant, Béatrice Lomeya Atilite, a pris part, le mardi 27 octobre dernier au cercle français de la Gombe, au vernissage de glossaire de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies et ses résolutions connexes contenues dans l’agenda Femmes, Paix et Sécurité. La ministre du Genre, famille et enfant a, dans son mot de circonstance, remercié les invités d’avoir rehaussé de leur présence ladite cérémonie en dépit de leurs occupations.

Elle a rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, pour sa vision politique qui place les questions du Genre et des droits des femmes parmi les priorités de son action. Elle a saisi cette opportunité pour remercier également le Premier ministre Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA pour son engagement, avec l’ensemble de son gouvernement, à traduire en actes la volonté politique du Président de la République.

En Octobre 2000, une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui a connu la participation de 193 Chefs d’États et des gouvernements, avait adopté à l’unanimité, la résolution 1325 qui est la toute première à étudier spécifiquement l’impact de la guerre sur les femmes, de même que les initiatives féminines contribuant à la résolution des conflits ainsi qu’à l’édification d’une paix durable.

Depuis lors, le Conseil de sécurité des Nations Unies a lancé un message international en faveur du rôle essentiel des femmes dans la promotion de la paix. C’est dans cette optique que le gouvernement congolais a adopté ce Plan d’action National de mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies de deuxième génération en vue de doter le pays d’un outil censé lui permettre de matérialiser son engagement à promouvoir l’égalité des sexes en matière de prévention de gestion de conflits et de consolidation de la paix et de l’Etat de droit.

Les efforts entrepris jusqu’à ce jour par les institutions du pays, notamment le gouvernement , avec l’appui de la communauté internationale pour l’éradication des groupes armés en vue d’une pacification définitive et la consolidation de la paix, ont démontré à suffisance l’importance de la prise en compte du Genre tant dans la prévention, la résolution des conflits que dans la gestion de la période post conflit.

En cette année 2020, l’agenda Femmes, Paix et Sécurité du Conseil de Sécurité des Nations Unies est entré dans sa vingtième année. En conséquence, le gouvernement ainsi que la société civile évaluent les vingt années de mise en œuvre de la résolution 1325 portant sur les Femmes, la paix et Sécurité pour en tirer les leçons qui s’imposent dont la principale se résume au niveau local que national, régional, sous régional et international. En sus de cela, il y a les obstacles que ladite résolution rencontre autant dans l’élaboration des plans d’action nationaux que dans leur mise en œuvre effective lesquels doivent être relevés.

La ministre d’Etat, ministre du Genre, famille et enfant, a eu le plaisir de présenter, à cette occasion, ce glossaire de la terminologie de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies et ses résolutions connexes. Elle ne s’est pas empêchée de louer le travail abattu par l’activiste Annie MATUNDU MBAMBI, pour sa contribution, non seulement à la commémoration du 20ème anniversaire de cette Résolution, mais aussi et surtout, pour la facilitation que cela apporte dans la compréhension des termes clés de la Résolution dont il est question.

Votre avis sur cet article