FDA Magazine
Espace Tendresse

Une femme peut être excitée même si le vagin n’est pas lubrifié

Si le corps des femmes sécrète naturellement un lubrifiant vaginal, le sexologue indique que ce n’est pas toujours le cas, notamment après les règles. Certains médicaments et antihistaminiques, les changements hormonaux, les pilules contraceptives et l’âge peuvent entraver ce processus.

Les hommes ont une grande méconnaissance des sécrétions vaginales”, dit-elle. La plupart ne savent d’ailleurs pas qu’une femme peut être excitée même si son sexe n’est pas très humide.

Certaines femmes mettent aussi plus de temps à ressentir de l’excitation quand elles sont avec le même partenaire depuis longtemps. “Au début, les sécrétions sont abondantes et très rapides, à cause de toutes les réactions chimiques et hormonales qui traversent votre corps. Mais, au fur et à mesure, ces réactions s’atténuent.

Quoi qu’il en soit, elle suggère aux hommes de se montrer patients et de prolonger les préliminaires si les sécrétions ne sont pas suffisantes. “L’excitation peut mettre du temps à monter chez la femme. C’est quelque chose qu’ils ne comprennent pas.”
En matière de stimulation sexuelle féminine, il n’y a vraiment pas de règle

L’une des erreurs les plus fréquentes sur le plaisir féminin est de penser que toutes les femmes sont excitées par la même chose.

Chaque femme est différente et elle ne réagit pas de la même manière. Certaines parties du corps sont plus sensibles que d’autres, et ces zones varient selon les femmes.” Pour jouir, certaines ont besoin d’être stimulées au niveau du clitoris, tandis que d’autres ont besoin d’être pénétrées. L’idée est d’alterner les positions, les techniques et les zones caressées, afin de voir ce à quoi votre partenaire est la plus sensible.

Les hommes ne doivent pas imposer leur idée de la sexualité féminine à leurs partenaires. On peut s’amuser à découvrir ce qui fait de l’effet à l’autre, et ce qui nous excite mutuellement.

Voilà la clé du point G

Le point G est sujet à controverse chez les gynécologues: certains spécialistes pensent avoir découvert son emplacement exact, tandis que d’autres doutent même de son existence. Le sexologue pense que ce point mystérieux désigne en réalité une zone glandulaire près de l’urètre, sur la paroi antérieure du vagin.

Le point G n’en est pas un”, dit-elle. “C’est la zone du vagin qui procure le plus de plaisir aux femmes, mais elle n’est pas la même chez toutes.”

Pour le trouver, elle propose à ses patientes de suivre les instructions suivantes:

Lubrifiez les doigts de votre main dominante et insérez-les dans le vagin, la paume vers le haut.

Enfoncez-les profondément, jusqu’à ce que vous sentiez le col de l’utérus.

Ramenez-les légèrement vers l’extérieur et caressez la paroi antérieure du vagin à l’endroit où elle est la plus sensible.

Repliez vos doigts et caressez la zone en question, « comme si vous indiquiez à quelqu’un de s’approcher « .

Commencez doucement, et appuyez plus fort de manière progressive.

Votre avis sur cet article