FDA Magazine
Société

Synthèse du monitoring 2018 sur le Genre : Seules 22% des femmes prestent dans les médias en RDC

Le taux de représentativité des femmes dans le secteur médiatique reste encore faible selon le résultat des synthèses du monitoring 2018 effectué sur le Genre dans les maisons de presse. Une enquête réalisée par l’Union Congolaise des Femmes des Medias, (UCOFEM en sigle) en partenariat avec Free PressUnlimited.

Selon les résultats du monitoring, seules 33% des femmes avaient accès au contenu médiatique en 2018 contrairement en 2016 où le pourcentage était de 34%, soit une décroissance de 1%. Dans la presse écrite, le pourcentage des femmes est de 30%, entre 43% et 11% selon les titres. Pour la première fois, la presse écrite prend la tête. A la télévision, le pourcentage des femmes est de 21%, et se situe entre 30% et moins de 5% selon les chaines. A la radio, le taux est de 16%, passant d’un maximum de 30% à un minimum de 8% selon les stations. Dans la presse en ligne, le taux est de 17%, les tendances varient entre 25% et moins de 5%. A propos du taux des femmes engagées, il a été en baisse de 1% en 2018, soit de 34 à 33%.

L’Ucofem a également procédé au lancement de la sensibilisation des médias de Kinshasa sur la question de l’égalité de sexe au sein de leurs rédactions respectives. Sur ce, une délégation de l Ucofem a procédé à l’ouverture de cette sensibilisation à Univers groupe Télévision, sous la conduite de Mme Anna Mayimona, coordinatrice de l UCOFEM. Les membres de l’Ucofem ont eu des entretiens avec les journalistes de cet organe de presse, notamment sur le contenu des informations traitées par rapport aux questions du genre et de l’égalité des sexes.

Elles ont également abordé la question sur le quota des femmes engagées dans les médias. Cette démarche s’est poursuivie au sein du groupe « Géopolis » qui est un organe de presse écrite. Cette sensibilisation va s’étendre pendant deux semaines dans des les différents médias de la capitale.

Christelle Mpongo

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article