FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
EQUITY – BANQUE_DIGITAL
Espace Tendresse

Stimuli érotiques : L’homme est visuel, la femme auditive

Le déclenchement du désir et la stimulation du plaisir se manifestent très différemment chez l’homme et la femme. L’homme est plutôt réceptif à tout ce qui est visuel et la femme l’est par rapport à ce qu’elle entend. Mieux, l’excitation chez l’homme est d’abord déclenchée par ce qu’il voit. La femme, elle, n’est pas sensible aux mêmes stimuli. Elle est plutôt auditive. Son excitation est plus facilement déclenchée par des tendres paroles d’amour, de compliments sur son habillement, ou encore, sur sa beauté.

Les yeux sont le reflet de l’âme, ou mieux, expriment les émotions.  Le regard d’un homme parcourant le corps d’une femme peut en dire beaucoup sur ses motivations libidineuses. Par ce seul fait, il exprime indirectement ses intentions érotiques sous-jacentes. Les hommes adorent voir leur partenaire se déshabiller et le spectacle de son corps dénudé provoque facilement leur excitation. Cela est aussi vérifiable chez les adolescents qui préfèrent regarder les images des femmes dévêtues. D’une manière générale, la femme préfère faire l’amour dans le noir tandis que l’homme est favorable à la lumière. L’homme aime s’extasier devant l’expression corporelle de sa femme, admirer ses seins, ses fesses imposantes ou non etc, pendant et/ou avant l’acte.

Le mouvement des yeux de l’homme est spontané et donc très difficile à cerner. L’homme trouve un grand stimulus en regardant la femme posant nue devant lui ou en peignoir, robe de chambre, body sexy ou dos nu, singlet, collant, etc. Rien n’échappe à ses regards dévoyés. Des seins aux pieds, en passant par la taille des cuisses et la fermeté des fesses, toute cette masse empoigne le regard de l’homme. Une femme est une fleur dans un jardin et son partenaire – le vrai – est la clôture qui l’entoure.

Les hommes et les femmes sont différents…Ni pires, ni meilleurs, mais différents ! Les femmes n’expriment pas leurs pulsions charnelles de la même manière que les hommes. Les paroles douces ou crues prononcées par les hommes – son homme – traduisent souvent leurs sensations. Toutes les femmes ont le « même âge » ! Les adolescentes comme les femmes adultes adorent les paroles d’amour, les romans d’amour, les chansons d’amour, où elles entendent des mots, des émotions qui câlinent tendrement leurs cœurs.

D’une manière générale, cela enclenche beaucoup plus facilement, chez elles, une excitation physique que le spectacle d’un homme en tenue légère ou à poils. Le désir féminin est souvent un désir de réponse, bien plus qu’un désir pulsionnel. Si une femme veut faire l’amour dans le noir, elle « prive» son partenaire d’un certain plaisir, d’un stimulant de son désir. Et si l’homme refuse d’exprimer son amour par des mots gentils, il pourra se plaindre du peu de désir qu’elle lui manifeste.

Les luminaires jouent un rôle essentiel en matière d’ambiance dans une chambre à coucher avant d’être de simples objets de décoration intérieure. La chambre à coucher ne nécessite pas forcément un éclairage prononcé. Les abat-jours, par exemple, atténuent grandement la lumière dans la chambre à coucher. Chacun y trouve son compte. 

Dans le monde du désir charnel, l’homme et la femme ont chacun un chemin à parcourir pour atteindre le cumul de leur désir.  

Que la femme apprenne à aimer son corps pour pouvoir l’offrir à la vue de son amant. Que l’homme se mue en véritable parolier afin de vaincre la pudeur des mots d’amour de sorte à nourrir le désir et l’élan de sa dulcinée.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article