FDA Magazine
Espace Tendresse

Sodomie: Voici quelques risques de cette pratique sexuelle

La pénétration par l’anus, autrement appelée sodomie, peut être très appréciée lorsqu’elle est pratiquée pendant l’abat sexuel dans un couple mais, toutefois, il existe également des nombreux risques dont les gens ne tiennent pas compte. En voici quelques-uns :

La sodomie est la pratique sexuelle facilitant le plus la transmission du sida, les  blessures anales et la transmission du virus, l’infection sexuellement transmissible en se faisant pénétrer par l’anus. Il s’ensuit généralement les petits désagréments de la dilatation anale, des fuites de matières fécales dans les sous-vêtements. En pratiquant la sodomie trop souvent, vous ne pouvez  pas pouvoir vous retenir du tout en cas de diarrhée. Le saignement au niveau de l’anus peut vous conduire à l’hôpital ou provoquer l’hémorroïde, les fissures qui laissent plus facilement passer le virus dans le sang en plus d’incontinence anale.

La sodomie n’est vraiment pas une pratique douloureuse lorsqu’elle est pratiquée avec douceur. Elle peut être source de plaisir mais lorsque la personne pénétrée est tendue, stressée, elle se contracte. C’est ainsi qu’elle rend la pénétration difficile et donc éventuellement douloureuse.

Pour éviter les douleurs, la pénétration ne doit pas être trop brutale et la personne pénétrée doit bien être préparée. Mais en  cas de fissure anale, il est recommandé de mettre de la pommade ou consulter un médecin.

Il faut savoir aussi que l’anus est une source de beaucoup des germes. C’est ainsi qu’il est important de demander au partenaire qui veut sodomiser sa conjointe de bien vouloir mettre un préservatif de sorte à ce que les bactéries ne se transmettent pas.

Cette pratique provoque une maladie mortelle, la dilatation de l’anus. Les homosexuelles (pedés) en meurent souvent.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

2 Commentaires

    • Bonjour Flore, je le confirme également mais nous devons toujours sensibilisé la population d’autant plus que beaucoup ignore les conséquences de la dite pratique

Votre avis sur cet article