FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
EQUITY – BANQUE_DIGITAL
Société

Présentation du cahier charge : Béatrice Lomeya s’implique

Les femmes entrepreneures congolaises réunies au sein d’une plate-forme des femmes ont élaboré un cahier de charge dans lequel sont énumérés les différents préalables pour l’épanouissement de l’entrepreneuriat féminin en République Démocratique du Congo. Ces femmes qui font face à plusieurs défis majeurs qui les empêchent de s’épanouir et de participer au développement du pays croient le moment venu pour activer le levier de leur épanouissement socio-professionnel.

La Ministre du Genre, famille et enfant, Béatrice Lomeya Atilite, a reçu ledit cahier de charge des mains de la présidente de PFFE/RDC, Jacqueline Bisimwa, et a rassuré qu’elle va le transmettre au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Il est à noter que ce document stratégique prend en compte plusieurs aspects notamment, l’appui interinstitutionnel, l’invitation à la production locale, la transformation et la commercialisation des produits locaux etc.

Pendant son allocution, Béatrice Lomeya a reconnu, à son tour, les énormes difficultés auxquelles font face les femmes entrepreneures congolaises. Il s’agit notamment de l’accès aux crédits, au manque de service d’accompagnement, sans oublier les lourdes responsabilités familiales. « Je compte sur la franche collaboration de la plate-forme pour mener à bien ce plaidoyer auprès de l’Exécutif national. Je réitère mon engagement auprès de la PFFE/RDC pour la concrétisation des objectifs contenus dans le cahier de charges », a-t-elle déclaré en substance.

Présent à la cérémonie, le ministre de Petites et moyennes entreprises, Justin Kalumba Mwana Ngongo, a rassuré les femmes entrepreneures sur la détermination de chef de l’État et du gouvernement à accompagner et à promouvoir l’entrepreneuriat féminin en RDC à travers divers projets mettant une emphase sur la femme. « La femme d’affaires congolaise doit redynamiser ses différents réseaux afin de bénéficier des fonds que le gouvernement a disponibilisé dans le cadre du programme d’appui au développement des micros, petites et moyennes entreprises », a-t-il déclaré.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article