FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Société

Portrait : Linda Lupoy, une jeune fille pompiste

Née d’une famille de cinq enfants, Linda Lupoy est l’aînée de sa famille. Elle est graduée à l’Institut supérieur de commerce (ISC/ Gombe). Elle exerce son métier de pompiste depuis quatre ans déjà. C’est grâce à son travail qu’elle a pu se payer les frais académiques sans recourrir à l’assistance d’une tierce personne. Au début, ce n’était pas facile pour moi de combiner les études et le travail en même temps. Mais, vu les ambitions que je m’étais fixées, j’ai foncé jusqu’au bout”, a-t-elle avoué à Femme d’Afrique Magazine.

Et de poursuivre: “les gens se moquaient de moi auparavant sous prétexte que le métier que j’exerçais était réservé exclusivement aux hommes. Certains me disaient que j’aurai du mal avec mon dos, et pour d’autres, je n‘y arriverai pas. Mais, certaines personnes m’ont encouragé et tout cela ma encore plus motivé car je tenais plus que jamais à prouver au monde que je pouvais le faire.

Déjà à l’ISC, explique la jeune pompiste, elle avait une chance parce que les cours ne se donnaient pas tous les jours. Ce qui lui offrait une marge de manœuvre suffisante pour combiner ses deux activités, sans que l’une empiète sur l’autre.

“J’encourage chaque femme à se battre pour réaliser ses rêves, mais surtout, à avoir de la détermination car il n’y a pas de travail spécifique pour les hommes et les femmes. Dans tout ceci, c’est le courage qui compte mais aussi l’intelligence et l’amour qu’on a pour son métier”

Linda Lupoy en guise de conseils à ses semblables.

Au début, elle avoue n’avoir pas été prise au sérieux par ses clients dont certains allaient jusqu’à l’offenser publiquement. Mais sa determination et sa capacité à transcender ce qu’elle considerait comme des faits mineurs, ont fini par modifier positivement la perception que les gens avaient sur elle.

Votre avis sur cet article