FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Portrait

Pascaline Zamuda, l’espoir des jeunes désœuvrés

Pascaline Zamuda est licenciée en sociologie des organisations. Elle est mariée et mère de trois enfants. Elle préside l’ONG Cadre de Récupération et d’Encadrement pour l’Epanouissement Intégral des Jeunes (CREEIJ). Depuis son jeune âge, Pascaline Zamuda développait en elle le sens de l’activisme. Elle a eu l’initiative de mettre en place une structure œuvrant en faveur des jeunes désœuvrés, à savoir, le CREEIJ, cela suite aux événements malheureux survenus à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), précisément au Kivu, meurtri alors par les conflits armés entre 1996 et 1998. Cette guerre qu’elle a vécu dans sa chair et dont bon nombre de ses compatriotes ont perdu la vie, rendant beaucoup d’enfants de ce coins orphelins, a suscité en elle le désir de créer le CREEIJ.

Un parcours, une histoire….

Mais avant cela, Pascaline Zamuda évoluait au sein du carrefour des enfants du Congo et d’autres associations des droits des enfants. C’est grâce au programme de formation qu’elle a bénéficié de l’ONG Search for Common Ground et du Centre Lokole d’où elle faisait partie de la première équipe des jeunes reporters qu’elle a forgé son destin.

Pascaline Zamuda travaillait non seulement pour sensibiliser, mais, aussi pour améliorer, par l’éducation, la situation des jeunes de son coin, notamment ceux qui sont enrôlés dans les groupes armés opérant dans cette partie du pays. Elle a intégré l’Association des femmes des médias du sud Kivu (AFEMEK) où elle fut chargée de production des émissions sur les violences sexuelles basées sur le Genre. Elle a ensuite évolué au BIT comme experte nationale chargée de cordonner le programme de formation des ex combattants en entrepreneuriat et gestion Coopérative. Depuis 2017, Pascaline Zamuda travaille à Cunterpart comme chargée des activités des jeunes. 

« J’ai approfondi mes connaissances sur le Genre. Ce qui  m’a permis d’offrir mon expertise en la matière aux jeunes désœuvrés, notamment aux filles-mère qui n’ont pas eu l’opportunité d’apprendre comme moi en proposant des formations sur l’entrepreneuriat », a-t-elle révélé.

L’ONG CREEIJ poursuit un  seul objectif, à savoir, insuffler une dynamique communautaire qui offre des services dans l’accès à l’information, à la formation et à la réinsertion des jeunes des différentes catégories. Plus de cinq-cents jeunes formés par CREEIJ dans différents domaines en entrepreneuriat, activités génératrices des revenus, planification familiale, en informatique etc, sont en activité sur terrain en RDC et dans les provinces. C’est depuis 2011 que CREEIJ existe. « La force de ma réussite se résume par la détermination, l’esprit de sacrifice, et le savoir-faire », confie Pascaline Zamuda à tous ceux qui veulent lui tirer les vers du nez. 

L'auteur

Votre avis sur cet article