FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
EQUITY – BANQUE_DIGITAL
Beauté

Nouvelles tendances : Le “Make-up”, la nouvelle passion de la gent féminine

De nos jours, toutes les filles cherchent à se faire belle et à se sentir à la hauteur, être à la mode et « à la page ». Le Make-Up a une forte influence sur la génération actuelle. Nous le remarquons même dans les milieux universitaires, dans les églises où tous les visages sont quasi décorés. Il y a de celles-là même dont on ne peut pas reconnaître le visage naturel. Toutes les filles veulent apprendre à faire le Make-up, toutes veulent devenir professionnelles. D’où la floraison des agences de beauté partout à travers la ville, la multiplication des agences et salons de beauté. Et pourtant, à l’époque, le Make-up était réservé aux professionnelles. Par contre actuellement, tout le monde s’y hasarde, même l’on n’a pas les compétences requises.

Le Make-up comme toutes les autres choses présentent des avantages et de désavantages. Une jeune étudiante en G3/IFASIC réagit en ces termes face à ce phénomène social :

« Le monde évolue et tout change. Tout changement apporte des innovations. Chez la jeune fille, le Make-up est avantageux mais pas prioritaire mais nous le faisons pour cacher certaines imperfections de la peau (tâche, boutons,…) et se rendre encore plus belles qu’avant ».

Le Make-Up, faut-il l’avouer, demeure une passion pour certaines d’autres. « J’aime le Make-up, elle m’inspire beaucoup et n’a aucun danger car c’est la réponse à certaines filles. Il modifie juste la structure du visage », indique une jeune travailleuse au salon de beauté « LA GRACE » au Marché Central. C’est, dit-elle, parmi les produits qui passent vite et ne durent pas. Et d’ajouter :

« Nous voyons des demoiselles et même des mamans de filles en acheter » et même sur les réseaux, les vidéo postées par des agences Make en ligne ont beaucoup de vues, likes et commentaires ».

Une jeune écolière en 3ème année des humanités pédagogiques livre sa version des faits :

« J’ai appris à faire le Make-up sur le réseau, mon téléphone est bourré des astuces pour bien le faire, j’ai une agence Make-up et je gagne déjà de l’argent à travers le Make-up. J’aime mon métier, j’aime le faire parce qu’amoureuse et passionnée du maquillage ».

Cependant, il y a de celles pour qui le Make-up a des conséquences néfastes sur la peau.

« Dans les années quatre-vingt, on allait dans des universités, dans des églises et le mariage était célébré sans faire le Make-up. La beauté naturelle était au rendez-vous. Actuellement, on peut aller dans une soirée, les gens peuvent être mal habillés mais toujours bien maquillés. Le Make-up prime dans la génération actuelle et cela devient exagéré »,

s’enquit une observatrice, femme au foyer de son état.

Un jeune homme étudiant ne manque pas de rajouter à la couche de commentaires :

« Nous les trouvons belles sans ou avec le Make-up. Cacher l’imperfection ne sert justement à rien. Les filles doivent apprendre à s’accepter tel qu’elles sont, car personne n’a souhaité être celle qu’elle est. Tout a été planifié par le seul bon Dieu ».

Kasule Bembo ( Stagiaire Ifasic G3)

Votre avis sur cet article