FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Santé

Ménopause : Sujet de moins en moins abordé en public par des femmes congolaises

Grand tabou de tous les temps, la ménopause passerait comme le sujet le moins exploité en RDC. Autant, des femmes congolaises estiment que le sujet serait embarrassant et choquerait bien des sensibilités.

Selon un spécialiste, la ménopause est une sécheresse vaginale. Elle intervient dans une période jugée importante dans la vie d’une femme et survient entre 45 et 55 ans, marquée par l’arrêt des règles ou l’absence de règles pendant une année.

La sécheresse vaginale est un problème fréquent qui touche plusieurs femmes congolaises ignorantes de leur état. Elle est caractérisée par une bouffé de chaleur, l’insuffisance ovarienne prématurée, irritabilité, prise de poids au-dessus de la ceinture pelvienne, troubles de sommeil, baise de libido, forte musculaire d’une personne à l’autre.

Docteur Ngwende Innocent, gynécologue à l’hôpital Mère et Enfant de Ngaba, s’est exprimé en ces termes :

« Il faut éviter de prendre les médicaments sans consulter ou voir un médecin, avoir  des repas équilibrés, manger moins gras, moins sucré et moins salé, pratiquer le sport ne fût-ce qu’en faisant la marche ».

Chez certaines femmes, la ménopause peut intervenir avant l’âge de 45 ans. Dans ce cas, expliquent les experts, il y a possibilité de mettre une telle femme sous un traitement hormonal.

La période de 2 à 7 ans qui précède la ménopause se nomme péri ménopause (et non pré ménopause). L’ovulation devient plus irrégulière. Le taux d’œstrogènes peut varier de façon très importante.

Votre avis sur cet article