FDA Magazine
Portrait

Marie-Rose Mutombo Kiesse : Un maillot n° 9 du gouvernement Sama Lokonde

Pour s’affirmer en une année et quelques mois qui lui restent, Félix Tshisekedi tient mordicus à concrétiser sa promesse, celle de mettre en place son programme et de répondre aux ententes des congolais. C’est à travers la team Sama Lokonde que l’espoir repose désormais. Nommée ministre d’Etat en charge de la Justice et Garde des sceaux, Marie-Rose Mutombo Kiesse a pour mission, d’accompagner la vision du Chef de l’Etat d’instaurer un véritable Etat de droit. L’actuel ministre hérite une fonction aux innombrables défis d’autant plus que les attentes sont nombreuses. Avant sa nomination comme ministre d’Etat en charge de la Justice et Garde sceaux, elle était la seule sur neuf hommes à ce poste. Marie-Rose Mutombo Kiesse à la tête de l’appareil judiciaire, un choix politique ou de compétence ? 

Une personnalité qui compte

Ancienne Procureure Générale, Marie-Rose Mutombo Kiesse est une juriste de formation. Elle a hérité d’une carrière riche qui lui a permis de se positionner au cœur des questions de justice et de défense des Droits Humains. Licenciée en Droit économique et social, elle est un magistrat prestant en qualité d’Avocat Général près le Conseil d’Etat. Agée de 61 ans, elle est la première femme en République démocratique du Congo à briguer ce poste de Ministre de la Justice et de Garde des sceaux. Présidente Nationale du Cadre Permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO), Marie-Rose Mutombo Kiesse travaille depuis plusieurs années dans la construction de la paix et de la lutte contre l’insécurité dans la région des Grands-Lacs.

Elle a contribué à la réalisation de plusieurs reformes en matière de répression des réseaux de drogues, d’intégration des femmes dans les stratégies de paix, des questions de Genre, d’amélioration de la sécurité juridique des femmes et des enfants etc.

Consultante et facilitante, Marie-Rose Mutombo a également appuyé les femmes politiques et celles de la société civile aux différentes négociations pour le retour de paix notamment à la Conférence Internationale sur la paix, la sécurité, la démocratie et le développement dans les Grands Lacs, mais aussi lors des assises de Gaborone, de Nairobi, de Sun City ou de la Cité de l’UA sous la facilitation de Edem Kodjo et sous les bons offices de la Cenco. 

Marie-Rose Mutombo Kiesse est une femme qui s’affirme sur l’échiquier national et international. Elle est membre du Barreau international de la Cour Pénale Internationale, membre du comité interministériel de la lutte contre la drogue et le blanchissement d’argent, membre de la coalition des Femmes africaines pour la paix dans la sous-région des Grands Lacs et de la Corne de l’Afrique. Elle est le point focal de l’Association Internationale des Femmes Magistrats et du Global Network Peacebuilders en République démocratique du Congo.

Membre du Secrétariat national de la Résolution 1325 du ministre du Genre, Famille et Enfant, Marie-Rose Mutombo est l’une des rédactrices de la politique du Genre, de la stratégie nationale de lutte contre les violences sexuelles basées sur le Genre. La coordonnatrice de l’ONG femmes juristes pour le développement du Congo, Marie-Rose Mutombo est surtout une femme des lettres. Auteure de plusieurs publications parmi lesquelles figure « Le classement sans suite en droit congolais, publié en avril 2002 ».

L'auteur

Votre avis sur cet article