FDA Magazine
Santé

Lutte contre la mortalité maternelle : l’UNFPA réitère son soutien aux sages-femmes

Célébré ce jeudi 05 mai 2022 dans la salle Okapi de l’institut National Pilote d’enseignement du Sciences de la santé situé au boulevard triomphal  » la journée Internationale de la sage femme et les 100ans de la confédération Internationale des femmes (ICM)

pour le représentant adjoint du Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA), Victor Rakoto, a souligné dans son allocution pendant la dite cérémonie

« Je réitère aussi la détermination de l’UNFPA à poursuivre son appui à nos héroïnes, les sages-femmes, qui de jour comme de nuit, sauvent les vies de nos femmes, nos mères, nos sœurs et nos filles », 

Par ailleurs, il a renouvelé la solidarité de l’UNFPA avec toutes les sages-femmes du monde, tout en saluant leur engagement à sauver des vies des femmes et des enfants et leurs contributions dans la sante sexuelle, reproductive, maternelle, néonatale, infantile et adolescente. 
À l’occasion, il a rappelé qu’en RDC, l’UNFPA est engagé dans un partenariat « durable » et « fructueux » avec les sages-femmes et le gouvernement pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle.

« Ce partenariat porte sur l’appui à travers 3 axes qui sont la formation des sages-femmes, le renforcement des capacités de l’Association des sages-femmes et la réglementation de cette profession. Ainsi, l’UNFPA appui le ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, en renforçant les capacités des établissements pour assurer une formation de qualité pouvant aboutir à la production des sages-femmes bien formés en nombre suffisant pour garantir l’assistance nécessaire à chaque femme pendant l’accouchement », a dit Victor Rakoto.

L’UNFPA a aussi félicité le président de la République pour son leadership et sa vision d’œuvrer pour la couverture sanitaire universelle à laquelle la contribution des sages-femmes reste déterminante. L’UNFPA a ainsi affirmé adhérer à cette vision « révolutionnaire qui va contribuer à l’amélioration de la santé des populations congolaises ». 

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article