FDA Magazine
Espace Tendresse

Le rallongement des lèvres vaginales, une pratique peu connue en RDC

Dans certaines villes de la République Démocratique du Congo, l’on recourt  aussi à la modification de la taille des petites lèvres vaginales. C’est toujours dans le conception d’initier les filles à leur vie de future épouse où l’acte sexuel revêt une grande importance.

Le rallongement de la lèvre est une pratique traditionnelle observée dans quelques coins de la RDC. Dans la province du Kasaï par exemple, c’est autour de l’âge de 11 ou 12 ans, tandis qu’au Kongo Central et ailleurs, c’est à la naissance pendant qu’on nettoie le bébé. Une pratique unique à laquelle aucune  fille ne pouvait se soustraire. Elle est aussi courante à Goma, dans la province du Nord-Kivu et à Kananga. Elle consiste, pour les filles, à étirer les petites lèvres vaginales pour les rallonger, question de donner plus du plaisir lors d’un moment d’intimité. Cette pratique initiatique est perçue comme une préparation de la jeune fille à sa vie de femme adulte et à sa sexualité pour une harmonie dans le couple.

C’est une façon pour chaque fille de développer ses petites lèvres qui, au final, débordent la fente de la vulve. « Les lèvres rallongées deviennent comme des oreilles au-dessus de l’appareil  génital ». C’était perçu comme une sorte de parure intime, une sorte de rideaux pour voiler la porte d’entrée.

Cette conception persiste encore aujourd’hui auprès de certaines femmes. Cela, dit-on, leur permet de donner du plaisir en augmentant la chance de rencontrer ou de plaire à un homme, d’autant plus que ceux-ci appréciaient les femmes ayant des lèvres rallongées.

L’étirement des petites lèvres commence avant que la fille ne puisse voir ses premières menstruations. C’est ainsi que certaines filles y sont initiées autour de l’âge de 12 ou 13 ans pour éviter qu’elles ne souffrent davantage si cela se fait à l’âge adulte. Au début, ce n’était pas facile de supporter parce que la jeune-fille savait le bien qu’elle allait en tirer dans son intimité sexuelle, à savoir, la jouissance sexuelle réciproque dans le couple.

Pendant l’acte sexuel, en effet, le rallongement des lèvres vaginales procure plus de plaisir à l’homme qu’à la femme. Ce ne sont pas seulement les petites lèvres qui sont rallongées, mais aussi le clitoris. C’est ainsi qu’avec cette catégorie de  femme,  il est conseillé à l’homme de bien vouloir retenir ses pulsions sexuelles et se mettre au service de la femme pour la caresser, la conduire à un point où elle devient prête à consommer l’acte sexuel pour qu’ensemble qu’ils jouissent du plaisir sexuel, parce que ses longues lèvres gardent plus longtemps le contact sur l’homme.

Ces petites lèvres bien rallongées peuvent atteindre la longueur de l’index ou du majeur dans certains cas, les filles qui l’ont fait, mouillent mieux que celles qui ne l’ont pas fait. En plus du plaisir que cela procure, on dit que pendant l’accouchement, cette parure est comme une couverture sur la tête de l’enfant lorsqu’il vient au monde.

Pour parvenir à rallonger les petites lèvres vulvaires, on peut utiliser l’huile de vache chaque soir après la douche, on l’applique entre les mains et les doigts.  Ensuite, tu prends les deux lèvres et commence à les rallonger tout doucement mais cela demande aussi un peu plus de temps pour que les efforts fournis ne soient pas en  vains.

4 Commentaires

  1. Très belle initiation à la sexualité. J’admire votre plume en cette matière, chapeau bas.

    L’éducation sexuelle sans tabous,la femme congolaise en a besoin pour son épanouissement.

    • merci beaucoup madame Flore Kayala, l équipe de femme d’Afrique Magazine sera toujours a votre service et à votre écoute. vos suggestions et propositions seront les bienvenus.

Votre avis sur cet article