FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
EQUITY – BANQUE_DIGITAL
Portrait

Le portrait d’une femme de fer

Christelle Mpongo est une jeune femme entrepreneure. Cette Kinoise de souche est deuxième de sa famille. Elle a fait ses études à l’Institut facultaire de science de l’information et de la communication (IFASIC), où elle en est sortie licenciée en 2008 en presse écrite, option journalisme politique extérieure.

Après une brillante carrière de journaliste reporter dans plusieurs médias de la capitale, cette dame bourrée d’ambitions a décidé de voler de ses propres ailes en créant son propre média, le Magazine « Femme d’Afrique ». En sa qualité d’Editrice en chef et propriétaire de ce support médiatique, elle clarifie le sens porté à son produit. Ce magazine, précise-t-elle, représente une entreprise de presse qui encourage la femme à assurer pleinement sa responsabilité dans tous les domaines et à lui permettre de développer ses activités.

« Au début, c’était un rêve qui s’est réalisé au fur et à mesure que j’exerçais des multiples stages dans différents médias de la place : La Référence plus, Forum des As, Magazine Awa et Uhuru. La petite expérience acquise dans ses différents organes de presse a aiguillé en moi l’envie de me lancer dans cette aventure en créant mon propre média », dixit Christelle Mpongo.

Rêve devenu réalité, puisqu’en 2013, elle lance effectivement le Magazine ” Femme d’Afrique”. Six années plus tard, elle lance le site web du Magazine. « Nous avons rencontré de difficultés énormes déjà par le fait d’être une femme, et aussi, pour avoir un marché et se faire une place au soleil », confie Mme Mpongo. Et de poursuivre ; « Pour la plupart de gens, quand on voit une femme, on pense directement au sexe, en oubliant qu’elle a la capacité de travailler et de booster sa propre image ».

Aussi, reconnaît-elle, la plupart des aînées dans la profession en ont tellement abusé que leur mauvaise réputation a rejailli négativement sur la génération montante qui, bien malgré elle, marche sur des plates-bandes déjà détruites.

Mais la patronne de “Femme d’Afrique” reconnaît qu’avoir son propre média n’est pas une chose facile. Car il faut faire comprendre aux autres sa pensée via la ligne éditoriale qu’on s’est tracée. « Quand on connait, c’est qu’on vaut, on ne se laisse pas faire. Quand on veut quelque chose, on se bat pour l’avoir », tel est le credo de Christelle Mpongo qui indique, par ailleurs, que dans la vie, il n’y a pas de métiers exclusivement réservés aux hommes ou aux femmes. « Il faut juste avoir des compétences et l’estime de soi », conseille la jeune femme entrepreneure aux débutantes dans la profession.

Pour elle, les femmes doivent être fermes et éviter d’utiliser leur corps à la place de leur tête pour obtenir quelque chose. Un conseil qui en dit long sur le personnage dont le cursus, à maints égards, force l’admiration et le respect.

2 Commentaires

  1. Il est toujours surprenant de se rendre compte qu’un manque vient d’être comblé… « Mais c’est bien sûr » laisse-t-on échapper, à ce magazine qui nous parle un peu de tout ??? Et c’est exactement ce qui se passe quand on entend l’histoire du magazine FEMME D’AFRIQUE MAGAZINE, qui continue à se lancer sur tout l’étendue du territoire ce mardi 18 Août à Kinshasa.

    J’adore, j’aime FEMME D’AFRIQUE MAGAZINE qui est si spécial et continue à me faire rêver.

    Neal,

    Cheers !!!

Votre avis sur cet article