FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Société

Le marché municipal de Bumbu croule sous des ordures

Excédés par l’inaction de la municipalité, les marchands et habitants de la commune de Bumbu ont déploré l’état d’insalubrité chronique dans lequel se retrouve leur marché municipal.

Cette situation qui dure depuis des lustres agace les vendeurs et les habitants de Bumbu, confirmant les odeurs nauséabondes, avec une prolifération de moustiques, de mouches et d’insectes nuisibles. Donc le sujet devient une véritable question de santé publique, autant que le marché est devenu insalubre. Selon les marchands, la ville de Kinshasa ne porte plus sa robe d’antan. Kinshasa la belle s’est transformée aujourd’hui à Kinshasa la poubelle.

La commune de Bumbu qui abrite un important lieu de négoces donne du tournis aux occupants. Les femmes vendent a côté des immondices sans le moindre souci pour leur santé.
En temps de pluies, faute d’étalages, des femmes exposent les biens de consommation à même le sol et à la merci des mouches. Ce, au vu et au su des autorités municipales et des cadres et agents de l’administration de leur marché.

Pour des observateurs, l’opération Kin-Bopeto lancée dans le cadre de l’assainissement de la capitale par le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila est passée outre les attentes.
L’absence de bancs à ordures est criante. Ces bancs devraient être posés sur chaque artère. Cela, en dépit du fait que le Salongo hebdomadaire décrété tous les samedis était destiné à rendre la ville propre et salubre.

Selon Jacquie Nseka, vendeuse de poissons salés au marché municipal de Bumbu, tous les péchés sont à incomber aux responsables principaux de l’administration du marché et aux autorités urbaines.
Mme Nseka s’étonne en outre des missions non accomplies par les services qui doivent prélever chaque matin les taxes d’étalage.
Son état de veuvage posant également problème. Elle regrette par ailleurs que sa marchandise soit étalée à même le sol, dans la crasse, puisqu’obligée à nourrir son foyer.

Pour Murielle, vendeuse des légumes au marché de Bumbu, l’opinion se pose moult interrogations si le bourgmestre de Bumbu est réellement conscient de l’état du marché. Le bourgmestre a fait des promesses non tenues et rien n’est réalisé pour les habitants.
“Nous sommes de mères et épouses. Mon mari tourne les pouces et moi, j’ai cinq enfants à nourrir et à scolariser. Cette situation nous met en insécurité et nous n’avons pas de choix”, a-t-elle indiqué.

Avatar
L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article