FDA Magazine
Santé

Le Clomid pour concevoir un bébé rapidement ?

Concevoir un bébé peut parfois prendre du temps, si certaines seront enceintes sans même l’avoir attendu, d’autres femmes devront attendre avec angoisse et peur de ne pouvoir concevoir l’annonce d’une grossesse tant désirée, parce qu’ainsi en a décidé la nature.

Alors, lorsqu’une femme pressée d’être mère et ayant tenté en vain de concevoir durant plusieurs mois entend parler du Clomid, ce fameux élixir, elle y voie le ticket pour une grossesse rapide, sans plus d’attente. A tord ? Ce n’est que depuis le début des années 2000 que l’on entend parler de ce produit miracle qui, chaque année, connaît un succès plus fulgurant encore. Pourtant, il existe depuis plusieurs années déjà, puisque c’est en 1967 qu’il fut commercialisé pour la première fois.

Le citrate de Clomifène, plus connu sous les noms de Clomid ou Pergotim, est un produit dont le but est de stimuler l’ovulation. Il était, à l’origine, prescrit aux femmes stériles par cause d’anovulation, c’est à dire celles qui souffraient de difficultés à ovuler. Il devait en l’occurrence être prescrit à la suite de différents tests permettant d’établir mais aussi de détecter les causes de la stérilité. Seulement voilà, on se rend compte après un rapide bilan que, durant les dernières années, le Clomid a été prescrit en masse et à des femmes n’ayant que rarement subit les examens indiqués.

Pourquoi ? Parce que, angoissée par leurs difficultés à concevoir un bébé et ayant entendu parler de ce médicament miracle, elles le réclament à leur gynécologue ou médecin, qui, pour leur part, le prescrivent parfois, un peu facilement… Aujourd’hui le Clomid n’est donc plus seulement utilisé pour les femmes souffrant d’une absence d’ovulation, mais aussi pour toutes les autres, celles qui, ayant déjà connu un ou deux échecs, voudraient concevoir sans avoir à attendre de trop, dès qu’elles le décideront. Une grosse erreur selon certains médecins, pour qui, prescrire un tel traitement sans examen revient à traiter au hasard un mal qui pourrait avoir bien d’autres causes que l’ovulation.

Du reste trop ignorent que la prise de Clomid n’est pas sans danger ni effets secondaires : troubles de la vision, vertiges, maux de tête, troubles digestifs, insomnie, dépression, allergie, prise de poids…
Et, pris en quantité trop importante, le clomifène augmente les risques de grossesse multiple, de grossesse extra-utérine et de fausse couche.
Conclusion ? Il sera peut être bon de préciser que ces médicaments inducteurs de l’ovulation ne sont soumis à aucune loi dans notre pays, contrairement aux autres traitements d’aide à la conception. Que du reste, vous avez tout intérêt à effectuer les examens nécessaire à la prise de ce traitement, ne serait-ce que pour vous assurer que vos difficultés à concevoir n’ont pas une autre origine que l’ovulation.

Enfin, sachez que concevoir un enfant peut parfois demander quelques mois comme plusieurs années, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) définit d’ailleurs la stérilité, ou plus précisément, “l’infécondité” comme deux années de rapports sexuels non protégés infructueux. Les bonnes choses savent parfois se faire attendre…

L'auteur

journaliste reporter depuis 2007

Votre avis sur cet article