FDA Magazine
Espace Tendresse

Le bisou dans le cou, incomparable sensation

Le bisou dans le cou fait partie des baisers partagés dans le couple ou dans une relation intime, amoureuse ou pas. Si, pour s’embrasser dans le cou, il faut a priori avoir une dose de complicité avec son partenaire, certains le voient autrement et l’usent indépendamment de sentiments amoureux pendant un moment physique intime partagé, comme un préliminaire. Souvent considéré comme passionné, peut-on donner un autre sens au bisou dans le cou ? En existe-t-il de différents types, peut-on embrasser dans le cou de différentes façons ? Et de ce fait, les sensations que cela procure peuvent-elles varier ? Curieux de tout connaître du bisou dans le cou : signification et sensation ? Voici ce qu’on peut dire à ce sujet dans ce tour d’horizon !

Le cou est une zone érogène très importante chez la plupart des personnes. Si un bisou dans le cou peut occasionner des chatouillements, la plupart du temps, cela éveille le désir physique. Cela constitue donc le baiser idéal pour lancer les préliminaires charnels et/ou amoureux. En effet, le but est d’embrasser cette zone érogène afin de trouver des points sensibles pour faire monter le désir. A chaque personne ses préférences pour embrasser et être embrassée : longuement, par petites touches, toujours au même endroit ou au contraire partout, avec ou sans la langue… Il y a autant de façons possibles d’embrasser dans le cou que de frissons que cela peut procurer à celui ou celle qui reçoit ces baisers. Et pour le partenaire qui embrasse, cela exprime l’envie d’une relation intense.

Si on ne peut nier la passion première qui anime ce type de baisers, pour autant le bisou dans le cou ne signifie pas uniquement le désir physique ou un lien charnel éphémère.

Il est utilisé par des couples amoureux qui partagent certes leur intimité, mais pas seulement.

Si votre partenaire vous embrasse dans le cou, il veut vous montrer qu’il tient à vous, que vous comptez. Et ce genre de petites attentions amoureuses physiques est également une preuve de complicité et d’attachement.

2 Commentaires

Répondre à Christelle Mpongo Annuler la réponse