FDA Magazine
Société

Lancement de la 6 ème édition du « Prix Jeunes Femmes Journaliste » à Kinshasa.

La sixième édition du « Prix Jeunes Femmes Journalistes  » PJFJ a été lancée vendredi à Kinshasa, sous la conduite de la directrice exécutive nationale de l’Union Congolaise des Femmes des Medias « UCOFEM », Rose Masala Ndarabu.
« Cette édition, qui coïncide avec la célébration de la Journée nationale de la liberté de la presse, consiste en la valorisation du travail des femmes journalistes, plus particulièrement celui des jeunes journalistes qui s’adonnent à la défense et à la promotion de l’égalité des droits dans ce secteur », a précisé Rose Masala Ndarabu.
Pour la directrice exécutive nationale de l’UCOFEM, ce concours a été conçu en vue de stimuler les jeunes femmes journalistes engagées dans la voie du professionnalisme.
« C’est à ce titre que notre structure plébiscite chaque année les meilleures productions audiovisuelles et écrites dont les reportages aussi bien pertinents qu’originaux mettent en relief une représentativité équilibrée et non stéréotypées des femmes », a-t-elle souligné, avant d’ajouter que les études réalisées au sujet du genre renseignent que les femmes qui œuvrent dans le secteur des médias constituent 33o/o des effectifs.


A en croire Rose Masala Ndarabu, parmi les éléments qui expliquent la faible participation des femmes à ce secteur figurent notamment les préjugés négatifs, les présanteurs culturelles, les risques psychosociaux et physiques auxquels elles font face chaque jour dans l’exercice de cette noble profession.
La directrice exécutive nationale de l’UCOFEM a, d’autre part, indiqué que les cinq premières éditions de ce concours a eu à primer, depuis son institution en 2016, douze jeunes journalistes femmes de moins de trente ans de la presse audiovisuelle, écrite et en ligne, tandis que les journalistes blogueuses ont rejoint la compétition il y a deux ans, soit en 2020.
Cette édition dont les résultats seront proclamés le 12 août prochain a été rendue possible grâce à l’assistance technique de l’Internews, par le biais de son programme « Media sector dévelopment activity » (MSDA) financé par l’USAID, la Coopération suédoise et suisse.
L’Union Congolaise des Femmes de Médias, une association qui a vu le en 1977 pour lutter en faveur de la promotion du Genre dans ce secteur, s’est engagée à des actions de grande envergure afin d’atténuer et de combattre les violences basées sur le genre dans l’espace médiatique congolais, rappelle-t-on.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, Fondatrice du Magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article