FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Société

L’Acofepe en campagne : ” J’observe toujours les gestes barrières, je me protège et protège mes proches”

L’Association Congolaise des Femmes Journalistes de la Presse Ecrite (ACOFEPE) a tenu, le lundi 6 juillet dernier, une Conférence de presse dans le cadre du lancement d’une campagne de sensibilisation portant sur le thème: “Rappel des gestes barrières en milieu professionnel après le confinement de la commune de la Gombe”. Du mardi 07 juillet au vendredi 14 août 2020 au siège de l’Association situé dans la commune de Ngiri-Ngiri à Kinshasa, les participants vont en profiter pour se ressourcer et réactualiser leur savoir en matière de riposte contre la pandémie de la covid-19.

“J’observe toujours les gestes barrières, je me protège et je protège mes proches”. Tel est le slogan qui sous-tend cette campagne à forte valeur pédagogique. Ces moments d’échanges interpellent la conscience des femmes journalistes en particulier, et de toute la population congolaise en général afin qu’elles puissent se conformer, sur leurs lieux de travail, aux mesures barrières édictées par les autorités sanitaires, d’autant plus que la pandémie n’est pas encore totalement éradiquée.

Acofepe qui est une association sans but lucratif (Asbl) regroupant les femmes de la presse écrite et celles de la presse en ligne, vise l’amélioration de leur statut social et de leur rôle au sein de leurs rédactions respectives.
Cette campagne est motivée par le souci de faire comprendre aux unes et aux autres, l’utilité de se conformer aux règles barrières qui demeurent, à ce stade, l’un des moyens les plus efficaces pour se mettre à l’abri d’’une éventuelle contamination surtout dans un contexte de relâchement collectif. En effet, il est observé que la plupart des Kinois ne portent plus des masques ou ne respectent plus les règles barrières. C’est ainsi que l’Acofepe a pris la résolution de sensibiliser les femmes des médias sur le risque qu’elles encourent dans l’exercice de leur métier, le pays étant toujours en pleine crise sanitaire.

D’où l’importance pour les femmes des medias de porter les masques et de respecter les gestes barrières surtout lorsqu’elles sont déployées sur terrain à la recherche des informations. Pour l’Acofepe, le plus grand travail commence dès maintenant. L’association a ciblé vingt-cinq médias de Kinshasa pour la remise de dons des masques et autres gels hydro alcooliques.

Il est à noter que cette activité a été rendue possible grâce au soutien d’internews sur un financement de Paul G. Allen family Fondation.

Votre avis sur cet article