FDA Magazine
Société

KM Expresso: former des conductrices de taxi en RDC

Si le métier de taximan était plutôt réservé aux hommes en république démocratique du Congo, le centre de formation KM Expresso veut plus de parité dans ce métier.

Situé à la 8ème rue de la commune de Limete, le centre recrute toute catégorie des femmes. Ici, il n’est pas question de les former à la conduite des taxis collectifs qui facturent la course à 500 francs congolais.

Les stagiaires sont plutôt encouragées à se tourner vers les courses dites « express ». Cela passe par un appel téléphonique du client potentiel. Le tarif proposé varie selon la durée de la course (une heure pour 10 000 Francs Congolais).

Cet assaut sur un domaine perçu comme réservé aux hommes a valu quelques critiques à Kundo Mongondo Esther, fondatrice du centre de formation.

“Le regard de la société n’a pas toujours été bienveillant, mais avec le temps, les gens s’habituent à voir des femmes conduire des taxis”, se réjouit-elle.

Ce que l’homme peut faire, la femme est également capable de le faire. Peu importe les circonstances qui peuvent se présenter”, soutient Esther KUNDO qui estime que les femmes font de très bonnes conductrices.

L'auteur

Journaliste reporter depuis 2006

Votre avis sur cet article