FDA Magazine
Politique

Kinshasa : Lancement de la campagne ‘‘16 jours d’activisme contre les violences faites à la femme’’.

La ministre d’État chargée du genre, famille et de l’enfant, Beatrice Lomeya a procédé ce lundi 25 novembre 2019 au lancement de la campagne «16 jours d’activisme contre les violences faites à la femme », sous le thème national « La jeunesse congolaise, « dressez-vous contre la discrimination et le viol »

Cette campagne de portée internationale qui a débuté le 25 novembre, journée mondiale consacrée à l’élimination de la violence à l’égard des femmes, va s’étendre jusqu’au 10 décembre, date de la célébration de la journée des droits de l’homme.

A en croire la ministre Lomeya, ladite campagne vise à atteindre « zéro cas des violences faites à la femme tel qu’envisagé d’ici l’horizon 2030 » Un fond des victimes de guerre et celles des violences faites aux femmes va être mis en place très prochainement par le gouvernement.

Plusieurs activités de sensibilisation sont prévues du coté du gouvernement ainsi que des organisations féminines dans le but d’atteindre toutes les couches sociales de la population.

Retenons que la campagne de « 16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes » a été lancée en 1991 par des activistes au Women’s Global Leadership Institute. Depuis, elle est organisée chaque année en vue de la promotion, de la prévention et de l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles.

La ministre du genre, famille et de l’enfant lors du lancement des activités de 16 jours d’activisme. Aujourd’hui, la violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde. Elle demeure également l’une des moins signalées en raison de l’impunité, du silence, de la stigmatisation et du sentiment de honte qui l’entourent.

L'auteur

journaliste reporter depuis 2007

Votre avis sur cet article