FDA Magazine
Société

Kasaï Central: Une ONG capacite les jeunes filles sur le leadership féminin à Kananga

Les filles membres des différentes organisations de défense des droits des femmes étaient à l’école du savoir du 10 au 11 septembre 2021 sur le leadership féminin et la lutte contre les violences sexuelles .

C’est l’ONG Femmes main dans la main pour le développement du Kasaï (FMMDK) qui a organisé ces assises de deux jours dans le cadre de la deuxième phase du programme justice, autonomisation et dignité de la femme et la jeune fille (JAD) au Kasaï Central.

Lors de la levée de rideau,cinq thématiques ont été développées à savoir;le leadership féminin ; la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre ; les droits des femmes ; l’autonomisation de la femme et le mentorat par les mentores ciblées.

Au total 40 pris part à cet atelier de renforcement des capacités et 40 autres jeunes filles seront encadrées envue d’arrêter des mécanismes de prévention des violences basées sur le genre.

Nathalie Kambala Luse, coordonnatrice de FMMDK,a précisé à la presse locale que ces jeunes filles seront encadrées sur le mentorat par les femmes mentors pendant 5 mois et une évaluation sera faite au mois de décembre 2021.

A en croire le numéro de l’ONG FMMDK,le coaching de cette deuxième phase portera sur cinq thématiques: l’entrepreneuriat des jeunes filles, la bonne gouvernance, les VBG, la santé de reproduction et les droits des femmes.

Outre, elle a fait savoir que l’objectif poursuivi est de préparer la relève par la transmission des connaissances aux jeunes filles adolescentes et leaders, afin de prévenir les actes de VBG chez les filles.

«…Nous aurons 20 mentors et 80 mentorées. Vous savez qu’il faut préparer notre relève et pour préparer notre relève, on doit transmettre les connaissances aux filles adolescentes et leaders du Kasaï Central. C’est pourquoi, nous avons préparé les thématiques des droits des femmes, de VBG, de l’entrepreneuriat des jeunes, et de la bonne gouvernance, qui vont permettre aux mentors de bien coacher les mentorées, car l’objectif ici c’est de prévenir les VBG chez les filles…» explique-t-elle.

Notons que Mme Sylvie Kafunda Kongolo, ministre provinciale en charge du genre, famille et enfant qui a procédé au lancement et clôture officiels de ces assises et a saisit l’opportunité pour exhorter les participantes à des réflexions sur des grandes recommandations pouvant permettre de renforcer les capacités des femmes et filles du Kasaï Central pour la construction d’un leadership basé sur l’autonomisation et l’amélioration des nouvelles stratégies de lutte contre le VBG au centre de la République démocratique du Congo.

Notons que les participantes auront les brevets dans les jours qui viennent et c’est la salle des CEIKA qui a servi de cadre à cet atelier.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article