FDA Magazine
Société

Kasaï Central: Tenue à Kananga d’un atelier de vulgarisation et de mise en oeuvre du plan provincial de lutte contre les « VBG ».

Un atelier consacré à la vulgarisation et à la mise en oeuvre du plan provincial de lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre « VBG » se tient depuis ce vendredi 22 juillet 2022, en la salle des conférences du complexe scolaire « La Reconnaissance de Kananga, dans le Kasaï Central, en vue d’impliquer tous les acteurs concernés par la prévention et le combat
contre ces fléaux. Cet atelier consiste aussi à aider ces acteurs à s’approprier les résultats de la réforme du plan provincial de lutte contre ces fléaux et le manuel de procédures opérationnelles standard « S.O.S. » pour la prévention et la réponse à donner aux « VBG ».
La directrice-pays de l’ONG Femme main dans la main pour le développement intégral  » FMMDI », Nathalie Kambala Lise, auteur de cette activité, a inscrit celle-ci dans le cadre du projet « Justice-autonomisstion et dignité de la femme et de la jeune fille « JAD » en République Démocratique du Congo, avant de préciser que c’est dans le volet « prévention » que l’agence onusienne pour la population  » UNFPA » intervient financièrement.


La ministre provinciale en charge de Genre, famille et enfant, Rose Kapinga, qui a procédé à l’ouverture cet atelier, s’est réjouie de l’organisation de cette activité qui, a-t-elle dit, se situe dans le strict respect du processus de la réforme auquel se sont engagés les acteurs sectoriels depuis 2018.
« Les présentes assises visent à combattre avec la dernière énergie et à éliminer toutes les formes de discriminations basées sur le genre dont la femme est victime tous les jours, alors que l’Etat congolais est appelé à assurer sa protections et sa promotion conformément aux articles 14 et 15 de la Constitution de notre pays », a poursuivi Rose Kapinga.


Pour celle-ci, la province du Kasaï Central a besoin des hommes et des femmes engagés dans la lutte contre ces maux qui freinent non seulement l’émancipation et L’autonomisation de la femme, mais aussi qui l’exposé directement aux violences sexuelles et physiques domestiques, de même qu’elle a rendu hommage aux autorités tant nationales que provinciale qui ne ménagent aucun effort pour l’éradication de ces fléaux.
La ministre provinciale du Genre, famille et enfant du Kasaï Central a, pour terminer, exhorté les participants à l’assiduité en vue de capitaliser les matières qui seront dispensées et à mettre en application les thématiques qui seront développées au cours cet atelier dont les travaux dureront deux jours. Les thématiques prévues porteront les techniques de plaidoyer et de monitoring, les mécanismes des référence, etc.
En mars dernier un atelier, un atelier similaire était organisé pour l’ensemble de l’espace grand Kasaï, rappelle-t-on.

Votre avis sur cet article