FDA Magazine
Société

Kasaï central: le Conseil provincial des organisations féminines s’insurge contre le phénomène  » mariages précoces » .

Les leaders femmes du Collectif des organisations féminines de la société civile du Kasaï central se déclarent déterminées à n’épargner aucune énergie pour lutter jusqu’à l’éradication du phénomène » mariages précoces » qui vient de connaître une résurgence.
A ce propos, une marche pacifique a été organisée, jeudi, à Kananga, chef-lieu de cette partie de la République, sous la conduite de la cheffe de la division provinciale du Genre, famille et enfant, au terme de laquelle un mémorandum a été lu et dans lequel plusieurs recommandations ont été formulées à l’endroit des autorités politico-adminidtratives, judiciaires, sécuritaires et militaires.

Dans ce mémorandum, les responsables de toutes les structures féminines réclament l’implication des autorités compétentes du pays dans la lutte contre le taux élevés de ce fléau qui ronge la société au Kasaï central, soit 46 %contre 17 % sur le plan national, afin de décourager les partisans de cette pratique qui favorisent les arrangements à l’amiable.
Les femmes leaders de la province du Kasaï central souhaitent aussi voir la justice s’engager résolument à l’application de tous les textes légaux en la matière en vue de protéger les droits de la femme et de la jeune fille en infligeant des sanctions sévères contre les auteurs et complices de ce fléau qui est monnaie courante dans cette partie de la République.
En réponse aux responsables féminins de la société civile, le gouverneur du Kasaï central, John Kabeya Shiksyi, les a rassurés de sa totale implication dans cette lutte qui, selon l’autorité provinciale, concerne toute la population.

Votre avis sur cet article