FDA Magazine
Politique

Kasaï Central : La dynamique nationale des femmes candidates préparent avec un maximum de sérieux les élections des gouverneurs

Réunies au sein de la structure Dynamique nationale des femmes candidates (DYNAFEC),les femmes politiques se mobilisent pour les élections gouvernorales imminentes,selon le calendrier publié par la commission électorale nationale indépendante (CENI).

Déterminées à hisser une dame au sommet de la province, elles ont débuté au lendemain de la publication du calendrier, des consultations avec les autorités traditionnelles,chefs des partis politiques, journalistes, autorités militaires et policières, animateurs et membres des institutions provinciales et j’en passe avec pour objectif les convaincre d’œuvrer pour la forte représentation des femmes dans les instances décisionnelles au Kasaï Central .

Très inlassable dans son combat pour la promotion et la défense des droits des femmes,la coordinatrice provinciale de la DYNAFEC au Kasaï Central s’est confiée le weekend dernier à Femme d’Afrique Magazine au terme de leur tête-à-tête avec le Président de l’organe délibérant de la province.

Accompagnée de ses pairs des différentes organisations sectorielles,Mme Catherine Tshiamanyina souligne que cette rencontre a permis aux femmes leaders d’expliquer au speaker de l’assemblée provinciale,les opportunités que benefierait le Kasaï Central si les élus portent leurs dévolus sur une femme de tenir le levier de commandement. Elles ont obtenues le feu vert de Gérôme Muntu sur un échange communautaire avec l’ensemble des élus dans la même optique.

C’est dans une ambiance conviviale que les deux parties se sont convenues la tenue de cette activité cette semaine au Capitole.

Se penchant sur les élections du gouverneur et son vice, le numéro 1 de la DYNAFEC/Kasaï Central jure mordicus au triomphalisme de l’unique femme candidate à ce poste. Mme Catherine Tshiamanyina justifie son option par l’aspect historique et la mégestion qui a caractérisée la gouvernance des hommes depuis l’époque coloniale.

 » Nous, nous tenons que la province du Kasaï Central soit dirigée par une femme dynamique ayant tous les atouts pour tourner les flèches qui sont en dessous. Comme le Kasaï Central est dans l’abîme,il n’y a qu’une femme qui peut booster son développement. D’ailleurs,il y a des femmes gouverneurs au Lualaba et au Kasaï Orientatal,il y a des prouesses dans ces provinces. Voilà pourquoi nous demandons aux députés à qui nous avons mandaté de réfléchir plus d’une fois pour voter une femme. Je confirme que les hommes ont échoué depuis 1960 avec Mukenge sha bantu jusqu’aujourd’hui,la province patauge toujours. Le Kasaï Central ne s’est amélioré, on ne peut le comparer aux autres provinces de la RDC. Il n’y a pas du courant ni eau potable.
Cette femme que nous avions accordé la confiance est capable de mieux faire, elle a un bon profil pour cette fois-ci. A tout le monde de peser pour que la femme soit à la tête de notre province. Nous sommes mobilisés à sensibiliser toutes les couches de la population. Nous nous battons pour rencontrer nos élus.Nous nous pouvons faire passer cette opportunité. » déclare-t-elle.

Notons parmi les cinq candidats gouverneurs répertoriés par le bureau de réception et traitement des candidatures (BRTC)de la Ceni antenne de Kananga le samedi 30 octobre 2921 lors de sa fermeture,figure une femme. Il s’agit de Mme Mamie Ngalula, députée nationale honoraire élue du territoire de Demba et vice-présidente des mamans au Rassemblement des démocrates Tshisekedidtes (RDT) en RDC.

Votre avis sur cet article