FDA Magazine
Société

Kananga: Déguerpies de leur site de vente, les marchandes du quartier Kamayi en colère contre John Kabeya

Les femmes marchandes œuvrant dans différents marchés pirates du quartier Kamayi de la ville de Kananga, au Kasai central, ont organisé samedi 9 juillet, devant la maison communale de Kananga, une marche pour protester contre la destruction, qu’elles ont qualifiée de méchante, de leurs échoppes et étalages, au début de la semaine, par les éléments de la Police nationale congolsise.


Cette manifestation consistait à dénoncer leur déguerpissement sans un moratoire des autorités locales et l’absence des mesures d’accompagnement.
Accompagnées de leurs maris et enfants, ainsi que des sympathisants, elles ont déploré la confiscation de leurs biens et marchandises par les agents commis a cette opération de déguerpissement.


A l’issue de cette marche, les femmes marchandes ont lu leur mémorandum dans lequel elles ont formulé quelques recommandations dont notamment l’arrestation des policiers qui ont détruit leurs échoppes, le retrait des agents percepteurs de taxes et de la Police de cette zone.
Responsable de la Coopérative des mamans maraîchères du marché
« El Michel », Agnès Tshiyombo, a souligné que le centre de négoce de Kamayi constitue la seule source de revenus pour elle et sa famille.
Outre le site de Kamayi, plusieurs autres lieux de vente sont visés par les autorités politico-adminidtratives de la place, a révélé la présidente de cette coopérative, tout en réclamant la réparation des préjudices subis ainsi que des poursuites judiciaires à l’encontre des agents fautifs.


Pour Mme. Agnès Tshiyombo, cette manifestation est un signal fort dont les autorités doivent tenir compte, avant de souligner que le marché El Michel situé au carrefour des Nations Unies est un important centre de production des légumes qui alimente la ville de Kananga.


Par ailleurs, les avenues Macar, de la Mission, Lilia, Noëlla de Roovet, le boulevard Lumumba et autres artères avaient reçu coup de balai, dans le cadre cette operation qui a d’ailleurs permis la disparition des enfants dits chégués et rendu la circulation fluide.
Jean Claude Ngalamulume.

Votre avis sur cet article