FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Actualité

Journée mondiale de l’eau: Pas d’accès à l’eau potable pour la population congolaise

Le 22 mars de chaque année, le monde entier célèbre la journée mondiale de l’eau, une journée adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 22 décembre 1992. Il s’agit de la résolution A/RES/47/193 qui déclara la date du 22 mars, Journée mondiale de l’eau à compter de l’année 1993 et ce, conformément aux recommandations de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le Développement (CNZU).  Le thème retenu cette année est intitulé « la place de l’eau dans nos sociétés et comment le protéger ».

La République Démocratique du Congo fait face actuellement à des difficultés pour desservir sa population en eau potable bien qu’elle dispose d’énormes potentialités hydriques pouvant approvisionner toute l’Afrique. A ce jour, beaucoup de villes et territoires sont confrontés à cette pénurie d’eau. Seulement 26% de la population congolaise ont respectivement accès à l’eau potable et à un système sanitaire adéquat. Bienvenue Tsaya (habitant de Mont Ngafula au rivage du fleuve Congo) estime que le 22 mars « est une journée importante pendant laquelle nous devons réfléchir sur comment  donner accès à l’eau potable à tous les ménages de la RDC ».

Etant donné le caractère vital de l’eau, Mme Fania, résidant au quartier Cogelos dans la commune de Mont Ngafula, constate quant à elle, que bien que la Regideso n’ai pas installé les tuyaux, la population a trouvé une solution de rechange à travers certains forages construits par des Ongs bienfaitrices. Pour avoir l’eau potable, a-t-elle renchéri, la population est obligée d’aller puiser l’eau dans les communes périphériques où elle coule régulièrement.

Pour Nancy Nzimbu habitant le quartier Inga dans la commune de Sélembao, cette journée devrait être supprimée d’autant plus que la pluie ainsi que les forages restent la seule source d’approvisionnement en eau pour les ménages kinois.

Avatar
L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article