FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Actualité

Journée de l’enfant africain : La RDC s’engage à promouvoir les droits des enfants

En marge de la journée de l’enfant africain célébrée le 16 juin de chaque année, la Ministre du Genre, famille et Enfant, Béatrice Lomeya, a fait savoir que le gouvernement congolais s’inscrit dans la vision du Président de la République qui est de protéger tous les congolais et plus spécialement les enfants. Ainsi, a-t-elle fait savoir, la RDC s’engage à continuer son action de promotion des droits des enfants et à partager avec l’ensemble des congolais l’espoir de les protéger contre toute forme de violence et de maltraitance.

Car, poursuit-elle, malgré les efforts et les nombreux progrès réalisés ces deux dernières décennies, les défis à relever en matière de l’application des droits de l’enfant restent encore importants. Cet engagement est dépendant de la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant (CADBEE) adoptée en 1990 par l’Organisation de l’Unité Africaine – aujourd’hui UA – et qui célèbre en cette année 2020, son 30ème anniversaire.

Par ailleurs, Mme Béatrice Lomeya annonce qu’en rapport avec le double événement – en l’occurrence, la célébration de la journée de l’enfant africain et celle de la CADBEE -, et au regard des contraintes dictées par la lutte contre la Covid-19, le ministère du Genre, famille et enfant a rendu possible une activité de participation des enfants en ligne.

Il s’agit d’un projet dénommé : « ADOS DISCUTONS RDC » qui est un espace d’échanges virtuels sur des sujets intéressant les adolescents et qui va permettre aux enfants de s’informer, de partager les réalités de leurs milieux de vie et, surtout, d’avoir de la matière pour leurs plaidoyers.

Retenons que la journée de l’enfant africain a été instituée en 1991 par l’Organisation de l’Unité africaine en souvenir des enfants de Soweto tombés en 1976 en Afrique du sud sous les balles du régime de l’apartheid.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article