FDA Magazine
Politique

Institutions : les femmes de plus en plus actives en milieu parlementaire

L’émancipation de la femme se fait de plus en plus sentir avec une présence remarquée de la gent féminine dans les différentes institutions du pays.

De nos jours, en effet, les femmes du monde en général et africaines en particulier ont pris conscience de leur identité et luttent pour briquer des postes de commandement dans la sphère du pouvoir. A ce jour, l’on compte des femmes présidentes de Parlement en Afrique. Avant la seconde guerre mondiale, en 1945, l’Autriche était le seul Etat où une femme fut élue à la présidence d’une chambre législative. Une dynamique qui s’est poursuivie jusqu’en 1997.

A cette époque, seulement 42 des 186 Etats dotés d’une institution législative ont porté, à un moment ou à un autre de leur histoire, une femme à la présidence d’une de deux chambres du Parlement. Il s’agit de 18 pays européens, de 19 pays des Amériques, de trois pays africains, d’un pays de l’Asie et d’un pays du Pacifique.

24 Etats étaient dotés d’un Parlement bicaméral. La présidence fut confiée à une femme, un peu plus fréquemment au Sénat qu’à la Chambre basse. Actuellement, on compte seulement 56 femmes parmi les présidents des 193 Parlements à l’échelle universelle dont 78 bicaméraux. Sur 279 postes des présidents de Parlement ou d’une chambre de celui-ci, 19,7% seulement sont occupés par une femme. En Afrique, seulement 18 pays comptent des femmes qui ont brigué les postes de présidentes du Parlement.

L’Afrique du sud fut le premier pays à avoir une femme présidente du Parlement en 1994, suivie de l’Ethiopie en 1995, Liberia en 2003 ; Zimbabwe en 2005 ; Gambie en 2006 ; Nigeria en 2007 ; Rwanda en 2008 ; Gabon en 2009 ; Ghana en 2009 ; Botswana en 2009 ; Mozambique en 2010 ; République Unie de Tanzanie en 2010 ; Ouganda en 2011 ; Guinée Equatoriale en 2013 ; Madagascar en 2013 ; Namibie en 2015, Togo 2019 et la République Démocratique du Congo en 2019

L'auteur

Journaliste reporter depuis 2006

Votre avis sur cet article