FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Banner 2020-2021 – 1
Banner 2020-2021 – 2
Santé

Grossesse : peut-on influer sur le sexe du bébé ?

Chaque enfant est le bienvenu, dit-on, bien que souvent, certains couples optent pour un garçon ou une fille. Quoique le dernier mot revienne à divinité céleste, il parait probable pour une femme enceinte de modifier la nature du fœtus qu’elle porte. C’est dans ce contexte que votre magazine vous présente quelques astuces alimentaires pouvant influer sur le choix du sexe du bébé.  

Zoom sur la méthode élaborée par le docteur Stolkowsky permettant de modifier le pH des sécrétions vaginales.

D’après des statistiques, cette méthode annonce environ 80 % de succès.
Au préalable, il est recommandé de la mettre en application avant même la phase de conception. C’est-à-dire, au moins quatre mois avant de tomber enceinte.

Voici ses recommandations :

  • Saler « au maximum » les plats pour obtenir un garçon
  • Deuxièment, tout cuire sans sel, pour engendrer une fille.

A cela s’ajoute une liste d’aliments à bannir qui se présente comme suit :

Pour avoir un garçon, il faut éviter :

  • Le lait sous toutes ses formes,
  • Les produits laitiers et fromages,
  • Les coquillages, les œufs,
  • Le pain complet.

Pour tomber sur la chance d’une fille, il faut éviter

  • Le café, le thé,
  • La charcuterie, les fromages,
  • Le pain ordinaire
  • Le persil,
  • Les épinards, le chou,
  • Les champignons, la courgette, les endives,
  • La tomate crue, l’ananas, les pêches, les abricots, les cerises, les bananes, orange, melon.
L'auteur

journaliste reporter depuis 2007

Votre avis sur cet article