FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Culture

Grande Rentrée littéraire de Kinshasa : ” Ecrire au féminin en RDC” : un panel consacré aux femmes

La  3ème journée de la Grande Rentrée littéraire de Kinshasa a consacré un espace de 3 heures du temps (13h30 à 16h30) à la promotion de la plume féminine sous le thème : « écrire au féminin » à la place des artistes, au rond point victoire à Kinshasa. On a noté parmi les exposantes, mesdames Yolande Elebe, Maggy Bizwaza et Bernadette Kamango. Ces écrivaines ont débattu sur la thématique «  écrire au féminin » et ont fait part à l’assistance des difficultés d’ordre financières et matérielles rencontrées dans la duplication et la distribution de leurs œuvres. 

Ce panel qui a mis en exergue les femmes de lettres, a permis aux férus de la littérature de cerner les problèmes que rencontrent les écrivaines. Plusieurs autres plumes féminines ont été découvertes à cette occasion. Pour Richard Ali, responsable de la bibliothèque du centre Wallonie Bruxelles, l’écriture n’a pas de sexe. « C’est en vue de mettre sous les projecteurs les femmes écrivaines dont on parle moins que ce temps fort leur a été consacrées », a-t-il déclaré.

Cette 4ème édition de la grande rentrée littéraire qui a fermé ses portes le dimanche 15 septembre dans la soirée, a réuni en son sein les écrivains, les éditeurs, les slameurs, les bouquinistes, les libraires, les distributeurs, les bibliothécaires pendant 4 jours durant à la place des artistes.

Le choix du lieu se justifie en raison de l’affluence que connait cet espace. Et ce, dans le but de rendre les livres ou la littérature accessibles à tous.

L'auteur

journaliste reporter depuis 2007

Votre avis sur cet article