FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
EQUITY – BANQUE_DIGITAL
Société

Genre : Tatiana Mukaniere porte la voix des survivantes des violences sexuelles

Les cris de guerre du Mouvement des survivantes des violences sexuelles en RDC sont parvenus le 18 août dernier, au Ministre d’État, ministre en charge du Genre, famille et enfant, Madame Béatrice Lomeya Atilite. Porteuse d’un message particulier, la délégation conduite par la coordinatrice de cette organisation, Madame Tatiana Mukaniere, a présenté à la ministre son mouvement et exposé ses difficultés ainsi que ses perspectives d’avenir. La ministre d’État, ministre en charge du Genre, famille et enfant a accordé une oreille attentive aux préoccupations de cette association et a promis de les relayer auprès des instances habilitées.

« C’est un honneur pour nous d’avoir été reçues la ministre », a réagi la coordinatrice Tatiana Mukaniere, convaincue que leurs doléances seront prises en compte au sommet de l’Etat en vue d’une prise en charge efficiente des conditions des survivantes des violences sexuelles. Et d’ajouter : « Nous sommes venus parler de nos doléances et aussi des lois en vigueur sur les violences sexuelles, sans oublier le Fonds mondial de réparation qui a été mis en place par le Docteur Mukwege et Nadia Muray pour les violences sexuelles à travers le monde .En tant que survivante des violences sexuelles et mère, c’est important de porter la voix de tout le monde. Ce n’est pas toujours facile d’être une victime de violences sexuelles et savoir se tenir la tête haute ».

Elle a conclu en remerciant toutes les organisations qui aident les survivantes des violences sexuelles à leur redonnant un certain espoir de vie. Le vœu de son mouvement est de voir la République Démocratique du Congo se muer en un Etat sans viol et sans violence sexuelle à l’égard de la femme, un Etat où le droit des survivantes des violences sexuelles sera respecté et protégé.

Votre avis sur cet article