FDA Magazine
Santé

Fabrice Puela: «Concernant l’Article 14 du protocole de Maputo, la RDC présente des avancés significatifs»

Le Réseau des journalistes pour la santé sexuelle et reproductive a organisé, jeudi 28 avril 2022, un déjeuner de presse sur la «Mise en œuvre de l’article 14 du Protocole de Maputo en RDC: Progrès, obstacles et perspective», lequel avait tourné autour de l’engagement de la RDC en terme d’accès des femmes et filles à l’information aux Droits en santé sexuelle et eeproductive.
Ayant pris part aux assises, le ministre des Droits humains, Fabrice Puela, a, dans son intervention, exposé sur l’état des lieux de l’engagement de la RDC en faveur des Droits des femmes, y compris les droits sexuels et reproductifs. A en croire le ministre Puela, la RDC présente des avancés significatifs en matière d’accès élargie aux soins liés à l’avortement, sur la dépénalisation de l’avortement. « Le pays autorise aussi l’interruption volontaire des grossesses non seulement en cas de viol, d’inceste et de malformation génitale mais également lorsqu’il s’agit de sauver la vie de la femme et protéger sa santé », a-t-il indiqué.

Démission des autorités judiciaires!

Un documentaire d’un média international a suscité des vives émotions à travers le monde, montrant des filles de 12 à 14 ans données systématiquement en mariage aux vieux hommes dans un village au Kasaï en République démocratique du Congo sous prétexte de la pauvreté de leurs parents d’un côté et, de l’autre, c’est au nom de la coutume. A ce sujet, les réactions n’ont pas tardé à tomber. Pour Fabrice Puela, il dénonce une «démission des autorités judiciaires» dans ce coin pays. «Nous condamnons ces actes de mariages précoces. Mais que font les magistrats dans ces coins du pays », s’est interrogé le ministre Puela. Et de poursuivre: « il importe qu’on relève ceux qui ne font pas correctement leur travail. Il faut que des magistrats se réveillent et jouent pleinement leur rôle».

                                                                                                                  
L'auteur

Votre avis sur cet article