FDA Magazine
Santé

Espacez les naissances et jouir d’une sexualité saine

Aujourd’hui, beaucoup de couples adoptent un ou plusieurs moyens de contraceptions. Évitez les grossesses non désirées, les infections sexuellement transmissibles et le VIH/Sida et espacez les naissances sont les raisons motrices qui expliquent  l’option des couples. En effet, avec un taux moyen de six enfants par femme en République Démocratique du Congo et un nombre croissant de personnes infectées lors des rapports sexuels non protégés, des mesures préventives sont prises pour contrôler les naissances et protéger les couples. A cela s’ajoute l’avortement clandestin et ses conséquences tragiques.

Plusieurs sortes de contraception ont été mises à la disposition de la population. Il y a la contraception orale (pilule), les injectables, les implants, les dispositifs intra-utérin (DIU), les préservatifs (féminin et masculin) et la contraception chirurgicale permanent (vasectomie pour les hommes, ligature de trompes pour les femmes).  Selon Mme Antoinette Ziada, Chef de service clinique planification familiale (PNSR), les méthodes de planification familiale sont utilisables à toutes les femmes à l’âge de procréer, que ça soit celles qui ont des cycles réguliers ou irréguliers. A l’exception du collier du cycle, toutes femmes peuvent utiliser une méthode de contraception.

Il est préférable que la femme utilise la methode de la planification familiale jusqu’à ce qu’elle voit ses règles sept jours après pour éviter une grossesse. « Il n’y a pas de conséquences dans l’utilisation de la méthode de contraception  parce que toutes les méthodes de planification familiale sont réversibles. Donc, il n’y a pas d’obstacles », a renchérit Mme Antoinette Ziada.

En République Démocratique du Congo, précisément dans la ville de Kinshasa, la planification familiale se trouve dans toutes les structures et zones de santé. La plupart des femmes refusent d utiliser ladite méthode à cause des rumeurs. Même  en provinces, la sensibilisation se poursuit.

                                     Espacement des naissances

Chaque femme a le droit de choisir sa méthode de contraception pour espacer ses naissances et jouir d’une sexualité saine. Apres l’accouchement, il y a une méthode qui s’applique dès que la femme accouche. Quand elle est encore à la maternité, seul Dieu connait quand est-ce que l’ovulation pourrait arriver. Avec l’OMS, il y a des études qui ont été faites lesquelles ont prouvé que dès que la femme accouche, elle peut déjà commencer une méthode de contraception.

Il y a deux sortes de pilules qui sont mises à sa disposition, la pilule orale progestative (P.O.P) et le contraceptif orale combiné (C.O.C), mais l’une est plu praticable. Le P.O.P se donne à la maternité et le stérilet s’applique dix minutes après l’accouchement, il en est de même de l’implant.

En ce qui concerne le VIH/Sida, seul le préservatif protège. En cas d’allaitement, seul le contraceptif oral combiné (C.O.C) est recommandé à partir de six mois  parce qu’il diminue la quantité du lait maternel, à en croire Mme Antoine Ziada.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article