FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Métiers

Entretien avec Harmonia Sagbo, promotrice de la marque «  chic créa » : « Je suis autodidacte en matière de perle »

Agée de 23 ans, la jeune Harmonia Sagbo est accessoiriste de mode, plus précisément dans le domaine des perles au Bénin. Promotrice de la marque « chic créa », la jeune Harmonia, malgré son jeune âge, fait des prouesses au Bénin car elle conçoit même des accessoires de mode en perles. Dans cet entretien, elle parle de sa passion pour les perles et de ses projets.

Depuis quand as-tu commencé à travailler les perles ?

J’ai commencé à travailler les perles depuis bientôt quatre ans. J’étais encore étudiante en deuxième année d’université.

As-tu reçu une formation dans ce domaine ?

Non, je n’ai pas reçu une formation spécifique en matière de perle. Je suis autodidacte. Je crée des modèles moi-même et j’essaie d’observer ce qui se fait pour m’inspirer.

Pourquoi as-tu choisi le métier des perles ?

C’est par passion que je le fais. Au départ, il s’agissait juste de se faire un peu de sous, mais avec le temps, une vraie passion est née en moi et j’ai choisi d’en faire mon métier.

Parle-nous de ton événement « la nuit de l’accessoiriste » que tu as créé au Bénin et quels sont les prix que tu as déjà gagné ?

Oui, « la Nuit de l’Accessoiriste » est un évènement initié par « Chic créa ». Par cette initiative, j’ai voulu organiser cet événement car au Bénin, les accessoires de mode ne sont pas valorisés sur les évènements de mode. C’est un moyen pour moi de mettre de la lumière sur les accessoiristes béninois et leurs créations. Entre autres, j’ai été nominée deux fois aux Oscars de la mode béninoise dans la catégorie « Meilleur Accessoiriste de mode ».

Que représentent pour toi les perles ?

Les perles aujourd’hui, c’est mon quotidien. C’est ce qui me fait vivre et qui m’épanouit.

Parle-nous de tes réalisations jusqu’ici et de tes projets dans ton domaine…

J’ai ouvert un nouveau showroom en mars dernier à Cotonou, et mon ambition d’ici 2020 est d’exporter mes accessoires pour montrer au monde la créativité béninoise.

Propos recueillis par Fidélia A. AHANDESSI

Votre avis sur cet article