FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
EQUITY – BANQUE_DIGITAL
Enfer des femmes

Enfer des femmes : Mon beau–frère me harcèle

Je m’appelle Sylvia, j’ai 19 ans et je suis en 6ème pédagogique. Depuis plus de 7 ans, je vis chez ma sœur, ainée de la famille qui est bien mariée. Elle est ma tutrice depuis la mort de mes parents. Elle est tout ce que j’ai de plus chère. Son mari est comme un grand frère pour moi. Il a un bon emploi dans une entreprise de la ville et chaque jour m’accompagne à l’école et vient me chercher.

Il y a 6 mois, le comportement de mon beau-frère a changé. En revenant de l’école, il dit que l’on devrait faire un crochet par son bureau où il avait oublié un dossier. Arrivés à son bureau ; il insiste pour que je descende de la voiture. Dans son bureau, il ferme la porte à double tour, il me dit que je ne suis pas sa sœur et qu’il m’aime depuis longtemps et que je dois absolument céder. Que ma sœur ne saurait rien… Si je n’acceptai pas, il me renverrait de chez lui et je retournerai au village dans la misère totale…

Ce qui devait arriver arriva, mon beau- frère, dès ce jour commençait à me gâter. Faisant mes 4 volontés et ma sœur était convaincue que nos rapports qui était fort tendus, au début, s’étaient améliorés… je souffre de cacher ce secret a ma sœur ; ma grande confidente… Maintenant mon beau-frère en a fait ma rivale. Je m’habitue à cette situation horrible à cette situation horrible tant je suis gâtée. Il m’a même offert une parcelle ou j’ai mis des locataires. Chaque fois que j’aborde la rupture de cette liaison forte dangereuse, il ne veut rien savoir et s’énerve… Il me bat…

J’ai enfin trouvé un homme sympathique, Michel, qui veut m’épouser car il a un travail stable. J’en ai parlé à ma sœur et à son mari alors nous étions à table, il s’est emporté en disant que tant que je n’ai pas terminé les études universitaires, il ne serait pas questions de mariage sous son toit… Il nous faut donc à Michel et moi, d’attendre 5 ans. Je sais que c’est par jalousie qu’il dit cela…Ma sœur qui ne comprend rien aux réels mobiles du refus de son mari à autoriser ce mariage, me demande de patienter et de terminer mes études car son mari me considère vraiment comme une fille pour lui…

Je ne peux confier la vérité a ma sœur mais ne supporte plus rester 6 mois de plus dans cette maison. Je presse Michel de tout faire pour me faire quitter la maison familiale. Je ne peux non plus lui dire la vérité… C’est vraiment horrible comme situation et je m’en veux à mort pour cette grosse erreur de jeunesse. Je finirai, tôt ou tard, par tout raconter à ma sœur car mon beau-frère risque de me faire du chantage indéfiniment.

L'auteur

Journaliste reporter depuis 2006

Votre avis sur cet article