FDA Magazine
Actualité

Du 29 novembre au 13 Décembre 2021: EquityBCDC pour un partenariat d’affaires entre RDC et Kenya

Débloquer les opportunités de commerce, de tourisme d’investissements en République Démocratique du Congo et dans les pays de la région des Grands lacs, annoncer les efforts stratégiques pour renforcer les relations commerciales entre le Kenya et la RDC, par le biais d’une mission commerciale de quatorze jours en RDC, telle est la thématique de la conférence qui se tiendra du 29 Novembre au 13 décembre 2021 à Kinshasa.

Cette mission commerciale mettra en évidence les opportunités de commerce et d’investissement en RDC telles qu’inscrites dans le cadre du programme des deux gouvernements visant à favoriser le commerce régional et à stimuler la croissance des entreprises en libérant les opportunités d’investissement en Afrique de l’Est et centrale. Cela s’inscrit dans le prolongement de la collaboration entre les deux pays, forgée lors de la visite d’Etat du président Uhuru Kenyatta en RDC en avril dernier, au cours de laquelle il a rencontré le président Felix Tshisekedi. Cette annonce a été faite au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 11 novembre 2021 au Roméo Golf par le DG d’EquityBCDC, M. Célestin Mukeba.

Nouer des partenariats d’affaires

Prenant la parole en liminaire, le DG Célestin Mukeba a, d’emblée, circonscrit le cadre de la manifestation en signifiant qu’il s’agit d’une activité importante et spéciale qui marque un tournant décisif dans l’histoire du pays. « EquityBcdc est un acteur majeur qui a une mission et une vision claire pour être le champion de la prospérité sociale et économique des africains », a-t-il dit. Et d’ajouter que la mission d’EquityBCDC est de transformer des vies, restaurer la dignité et étendre les opportunités de création des richesses.

Cette mission commerciale, a-t-il précisé, mettra aux prises deux-cent investisseurs venus du Kenya en RDC avec l’ensemble des activités commerciales et entrepreneurs congolais actifs afin de dégager les synergies nécessaires pour le développement économique de nos deux pays respectifs. Elle se déroulera en quatre phases et couvrira quatre axes du pays à savoir, Kinshasa, Goma, Lubumbashi et Mbuji Mayi. Une belle opportunité pour les hommes d’affaires congolais de pouvoir rencontrer leurs homologues kenyans, et voir dans quelle mesure nouer des partenariats d’affaires, d’investissement et créer des richesses localement, mais aussi des emplois pour stimuler la croissance économique de la RDC.

Au service de l’entreprenariat féminin

Du point du vue de l’entrepreneuriat féminin, le DG d’EquitybBCDC a souligné qu’aujourd’hui, une bonne partie des femmes, contrôle une bonne partie de l’économie pour qu’elle entreprenne et développe des activités commerciales. Pour cette catégorie, la banque propose plusieurs axes qu’elle a mise en œuvre pour accompagner l’entreprenariat féminin. « Premièrement, nous avons un volet de formation sur l’entrepreneuriat féminin. Nous disposons des modules de formation pour les aider à comprendre comment mieux entreprendre. Ça c’est dans notre volet renforcement des capacités. Le deuxième niveau, nous finançons ces activités-là. Si la femme n’a pas une garantie immobilière, la banque a signé plusieurs partenariats avec les institutions de développement et d’autres seront signés au cours de cette mission économique. Ce sont des fonds de garanties qui nous permettent d’accompagner les femmes. Certaines femmes et jeunes en sont déjà bénéficiaires », a-t-il ajouté.

Pour sa part le CEO DU GROUPE EQUITY, le Dr James Mwangi a rassuré les hommes et les femmes d’affaires de la région que le groupe holding met à leur disposition le réseau international pour faciliter le transfert des activités commerciales pour les différentes entreprises Il a remercié le gouvernement congolais qui est actionnaire d’EquityBcdc pour avoir donné l’opportunité d’utiliser sa succursale afin de disponiliser le fond nécessaire devant faciliter le processus.

Quant à l’ambassadeur du Kenya en RDC, M. Georges Masafu, il a démontré le rôle de l’ambassade dans un pays qui est celui d’améliorer les relations bilatérales entre les deux pays. Il a reconnu que pendant plusieurs années, les deux pays n’ont pas eu d’échanges commerciaux mais que ces dernières années, il a été remarqué une nette amélioration grâce aux différentes visites respectives de deux chefs d’Etat.

Intervenant à son tour au nom du gouvernement congolais, M. Julien Paluku a tenu à remercier les deux chefs d’Etat du Kenya et de la RDC pour leur partenariat qui a produit des échanges commerciaux entre les deux pays. Le représentant du Gouvernement a, par ailleurs, rassuré le groupe EquityBcdc sur le fait que le gouvernement congolais tient à ce vaste partenariat qui répond à 10% du plan du gouvernement visant à intensifier les tissus industriels en RDC. Le Kenya qui a déjà une expérience en matière d’investissement va aider la RDC à nourrir la même expérience en laissant élargir leurs tissus industriels étant entendu que les villes telles que Goma, Lubumbashi et Kinshasa ne suffisent pas à elles seules pour couvrir la RDC.

Enfin, M. Anthony Kinzo, a démontré, chiffres à l’appui, que la présence kenyane dans le secteur bancaire est évidente et contribuera à l’amélioration des conditions des vies de la population kinoise.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article