FDA Magazine
Entrepreneuriat

Distinction: Marie-Dolorès Mabuila, lauréate du prix du Forum européen du leadership féminin 2022

Criminologue et politologue de formation, la belge d’origine congolaise fait partie des 8 lauréates de cette année sélectionnées à travers le monde. Les autres lauréates de l’année sont: Chantal Hemerijckx (Belgique); Thao Kilbee (Vietnam; Belgique), Monique Ouassa Kouaro (Bénin); Rita Ricketts (Nouvelle-Zélande; Royaume-Uni), Jamila Sedqi (Maroc) et Svetlana Spaic (Yougoslavie Serbie, Paris).

La remise des prix aura lieu, le 2 mars à la “Representation of the State of Hesse to the EU“, à Bruxelles et les prix seront remis par la vice-présidente du Parlement européen, la députée européenne, Nicola Beer, de nationalité allemande.

Le Prix européen du leadership féminin, explique-t-on, honore les femmes qui, à un moment donné de leur vie, ont décidé de suivre leur rêve, de rompre avec les obligations traditionnelles qui les entourent, de défier les domaines dominés par les hommes, d’agir de manière respectueuse, afin de donner l’exemple à toutes les femmes qui n’osent pas (encore) faire entendre leur voix et développer leur potentiel.

Contribuer au secteur de la sécurité en RDC

Née le 30 décembre 1975, Marie-Dolorès Mabuila est titulaire d’un master en criminologie et sciences politiques, obtenu à l’université libre de Bruxelles (ULB). Elle a passé plus de 20 ans dans la police à Bruxelles et souhaite aujourd’hui mettre son expérience et ses compétences au service de son pays d’origine, la RDC. C’est après avoir passé plus de 15 ans dans la police, et tout en continuant son travail, que Marie-Dolorès Mabuila s’est inscrite à l’université Libre de Bruxelles pour effectuer ses études en criminologie et en sciences politiques, renseigne le media La Libre.be. « J’avoue qu’il a fallu une organisation de folie pour essayer de combiner sans cesse travail, études et responsabilité de maman », a fait savoir Marie-Dolorès Mabuila, mère d’une adolescente. « J’avais besoin de me prouver quelque chose et je voulais étoffer mes connaissances pratiques par un cursus théorique afin de disposer d’un bagage suffisamment costaud pour tenter une nouvelle aventure dans le pays de mes ancêtres. Je ne renie et ne renierai jamais la Belgique, mais je pense que je dois aider mon pays où les besoins sont énormes ».

Marie-Dolorès Mabuila est arrivée enfant en Belgique, à la fin de années 70, avec sa mère pour rejoindre son père qui terminait ses études supérieures. Elle a également deux sœurs et un frère. Toute la famille baignait à la fois dans les cultures congolaise et belge.

Depuis lors, elle n’est retournée en RDC qu’à deux reprises . « Je ne suis retournée que deux petites fois au pays depuis que je suis née. Je dois tout à mes parents et à la Belgique. Mais, plus le temps passe, plus j’ai envie de mettre ce que j’ai acquis ici au service de la République démocratique du Congo. La situation au pays semble tellement compliquée que je dois pouvoir amener ma petite pierre à sa reconstruction », a déclaré Marie-Dolorès Mabuila à la lalibre.be.

La cérémonie de remise de prix sera diffusée en ligne sur la chaîne YouTube « Hessen in Berlin und Europa ».

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, Fondatrice du Magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article