FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Santé

Des aliments pour éviter la constipation pendant la grossesse

Non. Contrairement à la croyance populaire, l’ananas, la papaye ou le crabe, consommés en début de grossesse, ne causent pas de fausse couche. Il s’agit d’un mythe et ces aliments peuvent être consommés sans contre-indication tout au long de la grossesse. Toutefois, certains aliments, comme le ginseng, doivent être consommés avec prudence.

L’ANANAS

Certains affirment que l’ananas pourrait causer et une fausse couche s’il est consommé dans les trois premiers mois de grossesse. La bromélaïne, une substance retrouvée dans l’ananas, serait en cause. S’il y a un grand manque d’études sur le sujet, la plupart ont été faites chez les animaux et aucune n’a étudié le lien entre la bromélaïne et la grossesse. Par ailleurs, cette substance se retrouve surtout dans les tiges et la pelure de l’ananas qui sont des parties non comestibles. Il n’y a donc aucune contre-indication à consommer l’ananas durant la grossesse.

Des capsules de bromélaïne concentrée sont disponibles dans les allées de produits de santé naturels. Les mamans les consomment pour faciliter la digestion des protéines et diminuer les ballonnements. Ces capsules ne sont pas recommandées puisque les recherches n’ont pas démontré leur sécurité pendant la grossesse.

LE CRABE

La littérature scientifique n’a pas non plus trouvé de lien entre la consommation de crabe et la fausse couche. Cette croyance culturelle est particulièrement répandue chez les mères d’origine chinoise. Cependant, le crabe peut être consommé sans soucis durant la grossesse.

LA PAPAYE

La papaye est utilisée en Inde pour les avortements et en Malaisie comme moyen de contraception. Toutefois, les études et observations n’ont été conduites que chez les animaux (rat), les effets chez la femme enceinte sont donc inconnus. Santé Canada n’a émis aucun avis concernant ce fruit. Il n’y a pas de contre-indication à le consommer et il est peu probable qu’une consommation quotidienne ou modérée de papaye ait un impact négatif pendant la grossesse.

Par ailleurs, la papaye est une excellente source de vitamine C et les besoins en cette vitamine augmentent durant la grossesse.

LE GINSENG

Il est possible que le ginseng ait un effet hormonal sur le corps humain, ce qui pourrait avoir un impact négatif pendant la grossesse en causant des contractions utérines qui engendreraient une fausse couche ou un accouchement prématuré. Les études n’ont pas encore démontré qu’il est sécuritaire de consommer le ginseng pendant la grossesse. Les principales sources de ginseng dans l’alimentation sont les tisanes et certaines boissons énergisantes. L’équipe du Dispensaire conseille donc d’éviter ces aliments jusqu’à la fin de la grossesse.

Attention : ne pas confondre ginseng et gingembre. Les femmes enceintes peuvent consommer du gingembre frais à l’occasion durant la grossesse.

L’ALOÈS

Sur le marché, l’aloès est disponible sous forme de gel, de jus (du gel d’aloès auquel de l’eau a été rajoutée) et de feuilles. Selon certaines croyances, l’aloès aurait une propriété stimulante de l’utérus, d’où le lien avec le risque de fausse couche. Aucune contre-indication n’est émise au Canada concernant la consommation de gel d’aloès et de jus d’aloès pendant la grossesse. Toutefois, Santé Canada conseille d’éviter les tisanes à base de feuille d’aloès, car elles sont toxiques et ont un effet laxatif puissant.

Par ailleurs, le gel et le jus d’aloès n’apportent pas d’éléments nutritifs à la maman ni au fœtus et sont souvent riche en sucre et en énergie. La consommation de ces produits ne devrait pas nuire à la consommation d’autres aliments nutritifs.

Votre avis sur cet article