FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Banner 2020-2021 – 1
Banner 2020-2021 – 2
Beauté

Dépigmentation de la peau : Que d’effets néfastes sur la santé !

Dans le souci d’éclaircir la teinte naturelle de leur peau, la plupart des femmes, voire des hommes, ont recours à la dépigmentation volontaire, ignorant les effets néfastes que cela peut entraîner sur leur santé.

La dépigmentation volontaire de la peau renvoi à la décoloration ou à l’éclaircissement de la peau par l’usage des produits cosmétiques contenant l’hydroquinone, de corticoïdes (tels que la béthaméthasone ou le clobétasol), et des dérivés mercuriels. Ces substances se présentent sous forme de crème, lotion, pommade, gels, laits corporels ou savons, comprimés ou injection.

Selon le docteur Camara, Cosmétologue, l’utilisation de ces produits éclaircissants s’avère nuisible à la santé et peut causer des maladies de la peau dont : – l’apparition ou l’aggravation d’infections de la peau (gale, mycoses, infections bactériennes…)  pouvant être très sévères, – l’apparition ou l’aggravation d’une acné parfois très sévère, vergetures larges, très inesthétiques et irréversibles. Il peut occasionner également l’amincissement de la peau à l’origine des problèmes de cicatrisation ou produire encore des troubles de la pigmentation parfois définitifs (apparition de “taches” claires ou foncées).

En dehors de ces fléaux, le cosmétologue ajoute que la dépigmentation peut engendrer le risque accru d’hypertension artérielle, de diabète, de complications rénales et neurologiques.  Chez la femme enceinte ou allaitante pour l’enfant, elle peut provoquer des risques toxiques.

Certaines femmes voient leur peau devenir multicolore sur la zone où le produit a été appliqué, alors que d’autres voient apparaître des vergetures, de l’acné, ou une atrophie. Tous ces effets sont des conséquences connues des corticoïdes lorsque leur utilisation est prolongée. De nos jours, éclaircir volontairement sa peau est devenu un phénomène mondial. Il atteint tous les continents et particulièrement l’Afrique à cause de sa peau noire.

Le docteur Tina Malela, cosmétologue, recommande aux femmes d’éviter cette pratique car elle peut nuire gravement à leur santé. Et de formuler, à leur intention, quelques recommandations : « Eviter d’astringer la peau surtout le visage vu sa fragilité. Adopter l’usage des produits naturels, en l’occurrence, les produits unifiant surtout pour le continent africain. Prioriser les antioxydants naturels puisque ceux-ci ont un apport bénéfiques ».

L'auteur

journaliste reporter depuis 2007

Votre avis sur cet article