FDA Magazine
Mode

Customisation à l’africaine, un style qui gagne du terrain

Porter un pagne ou y ajouter une touche africaine est devenu aujourd’hui un effet de mode. En République Démocratique du Congo, le pagne est une source d’inspiration pour de nombreux créateurs, stylistes et artistes qui s’en servent pour créer des modèles uniques et épatants. On s’en sert dorénavant pour customiser les vêtements, accessoires de cheveux, bracelets, et bien d’autres. 

Le besoin qu’éprouvent de plus en plus les femmes de quitter les sentiers battus, ou mieux, de s’affranchir des standards devenus anachroniques au profit de l’innovation, est à la base de cette nouvelle approche vestimentaire. Le pagne se décline aujourd’hui sous plusieurs applications allant jusqu’à intégrer les accessoires de mode. Il est devenu, en effet, courant de voir, dans les grandes métropoles africaines, une femme s’afficher avec un sac à main, des bijoux, ou encore, des boucles d’oreille conçus à partir d’un pagne.     

« Beaucoup des congolaises ont adopté ce style. Ça marche aussi chez les expatriés occidentaux qui sont nombreux à commander des vêtements customisés à l’africaine », affirme Gloria Kieta, créatrice, styliste et fondatrice de Kiet Création. Selon cette dernière, le pagne va avec tous les genres et toutes les tranches d’âge. « Personne ne reste indifférente. Je réalise pour les petits et les grands », a-t-elle ajouté tout en soulignant que les femmes sont les meilleures abonnées.

Customisation des vêtements et accessoires à l’africaine, un business qui gagne de plus en plus du terrain sur le marché de la mode. Pour Gloria Kieta, cela ne semble pas aberrant. « Même en RDC, cette approche est rentable », assure-t-elle. Jour pour Jour, le pagne ne cesse de conquérir le cœur de nombreux férues de la mode en général et en Afrique en particulier. Comme qui dirait, la customisation du pagne fait tendance et compte de plus en plus d’adeptes parmi la gent féminine.  

L'auteur

Votre avis sur cet article