FDA Magazine
Société

Clôture du mois de la femme au sein d’Equity Bcdc Célestin Mukeba : « Avoir une femme dans le foyer, dans la famille, au travail, c’est une grande bénédiction »

La journée du 1er avril 2022, au salon Virunga de l’Hôtel Memling, Equity Bcdc a honoré son personnel féminin. C’était une occasion pour cette banque de remercier ses agents qui donnent de leurs énergies pour bâtir une banque efficace.

Pour le DG d’Equity Bcdc, célestin Mukeba, c’est un grand plaisir pour lui de s’associer à cet événement qui célèbre au final la reconquête du pouvoir et du rôle de la femme dans cet univers qui devait naturellement lui revenir de droit, parce que tous ensemble, nous savons que nous sommes issus de nos mères.

« Je n’ai pas parlé de nos pères, mais de nos mères, car sans la femme, je ne pense pas que la vie aurait tout son sens dans cet univers », a-t-il déclaré. « Avoir une femme dans le foyer, dans la famille, dans le travail, c’est une grande bénédiction. Donc je pense une fois de plus qu’au sein de notre institution, dans le cadre de la promotion de la femme, nous encourageons les dames, nos travailleurs à exceller et nous pouvons vous garantir que l’institution accorde un traitement égale surtout par rapport au salaire que ça soit aux employés hommes et femmes quand ils ont le même travail », a-t-il renchéri.

Célestin Mukeba a précisé que l’institution bancaire qu’il dirige a souscrit et s’est engagée dans des grandes initiatives internationales comme le web où elle a adhéré. « Je peux redire fortement ce que j’ai observé pendant mon parcours professionnel : les femmes excellent, elles sont loyales et généralement, elles se distinguent dans leur travail. Et nous voulons à cet occasion, pour nous, en tant qu’institution, vous donner la chance de vous exprimer, d’aller plus loin dans votre profession, et vous devez vous en assurer que nous garantirons le développement professionnel de chaque être féminin au sein de notre institution », a-t-il martelé.

J’ai vu des chefs d’agence hommes et femmes, mais elles sont distinguées réellement, même s’il faut voir la doyenne d’âge dans l’ancienne Bcdc et la doyenne d’âge dans l’ancienne Equity bank par ce que ce sont deux banques fusionnées, Madame Nana konda 16 ans de banque et Emilie Menase 44 ans de banque.

Pour sa part, Raissa Malu, physicienne de formation et consultante internationale en éducation, a encouragé les femmes a plus de recherches et d’abnégation dans le travail, précisément celles qui se sont lancé dans le secteur dits des « hommes », de donner le meilleur d’elles-mêmes. « Appuyez-vous surtout sur vos forces plutôt que de vous concentrer sur vos faiblesses », a-t-elle lancé à ses paires.

Afin de lier l’utile à l’agréable, la soirée a été agrémentée par l’humoriste Abelle Bowala.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, fondatrice du magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article