FDA Magazine
Espace Tendresse

C’est qu’il faut faire juste après un rapport sexuel

Une femme doit absolument, après avoir fait l’amour, aller uriner. Car le rapport sexuel entraîne toujours une petite remontée de microbes dans l’urètre. C’est ainsi une fois présent, ces microbes ont tendance à remonter jusque dans la vessie, pouvant entraîner des infections urinaires récidivantes. Il existe quelques petits  gestes simples et efficaces qui  vont vous permettre  de lutter contre les infections urinaires et les irritations après chaque rapport sexuel.

Ce qu’il ne faut pas oublier de faire après chaque moment d’intimité :

1. Ne pas aller aux toilettes après un rapport sexuel

Lors d’un rapport sexuel, l’urètre qui se situe au-dessus de l’entrée du vagin, subit des frottements qui peuvent entraîner des brûlures, voire une cystite. Urinez après un rapport sexuel afin d’éliminer les bactéries qui ont été propulsées dans l’urètre. Un moyen simple et efficace d’éviter les infections urinaires.

2. Se laver les parties intimes avec de l’eau trop chaude.

Se laver avec de l’eau trop chaude est déconseillé de manière générale. Cette recommandation est d’autant plus vraie après un rapport, car il faut savoir qu’après chaque moment intime, la peau devient très faible suite à cet acte. D’où laver cette zone avec de l’eau trop chaude peut être à l’origine d’irritations mais aussi une exposition excessive à l’eau chaude peut réduire l’efficacité du film hydrolipidique de la peau, et ainsi la rendre plus sensible aux infections.

3. Recourir aux produits d’hygiène parfumés pour la toilette intime

Les produits d’hygiène contiennent parfois du parfum. Si certaines personnes n’ayant pas de sensibilité particulière les utilisent sans problème au quotidien, il est toutefois conseillé d’opter pour des produits d’hygiène spécialement dédiés à la toilette intime.

4. Mettre des vêtements ou des sous-vêtements moulants

Après une relation sexuelle, des résidus de fluides persistent au niveau des parties intimes. Pour cette raison, il est déconseillé de porter des vêtements et des sous-vêtements moulants, juste après un rapport. A la place, utilisez plutôt des sous-vêtements amples pouvant faire passer l’air  car le frottement du tissu peut entraîner une macération locale pouvant être à l’origine d’une prolifération des germes.

5. Vaquez tout de suite à d’autres occupations après une relation sexuelle

Dormir, regarder la télé, utiliser son téléphone, vous pouvez profiter de cet instant d’intimité pour échanger avec votre partenaire. L’une des hormones que le corps libère après un rapport sexuel, appelée ocytocine, favorise l’attachement. C’est donc le moment idéal pour tisser davantage de lien entre partenaires.

Pour l’homme, pratiquer une toilette à l’eau, et cela au niveau du gland et du prépuce, est très important. Ce geste permet d’éviter la transmission répétée des infections d’un partenaire à l’autre en cas de partenaires multiples.

En effet, les candidoses sont très présentes naturellement en petite quantité dans le vagin. La flore, à cet endroit, l’empêche de se développer et d’entraîner des mycoses. Après le coït, ces candida sont présents sur le pénis qui, lui, ne possède pas de flore identique à celle du vagin.

Il ne peut donc pas se défendre ni empêcher le développement de ces germes. Sans toilette, les candida vont donc se multiplier bien au chaud dans l’espace entre le gland et le prépuce. Lors du rapport sexuel suivant, le sexe masculin va « inoculer » au vagin une quantité importante de candida, ce qui risque d’entraîner une mycose féminine.

2 Commentaires

  1. Noella kizubanata Répondre

    Attention au numéro trois, étant que biologiste je ne conseille pas des produits parfumé pour des soins et bain intime.

Votre avis sur cet article