FDA Magazine
Éducation

4ième ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES JEUNES : Renforcer l’éducation des filles et des femmes en Afrique grâce à l’intelligence liée au genre

Le Centre International de l’Union Africaine pour l’éducation des filles et des femmes en Afrique ( AU/CIEFFA), a organisé du 27 au 30 novembre 2021 à Windhoek, Namibie un atelier de renforcement des capacités des jeunes Journalistes et enseignants/es sur  » la mise à l’échelle de l’éducation des filles et des femmes en Afrique à travers l’intelligence vous du genre « . L’objectif de cette formation qui regroupait 25 enseignants/es et 15 Journalistes Africains était de renforcer leur compétences dans les domaines de l’alphabétisation juridique relative à l’éducation des filles, des compétences numériques de l’enseignement des sciences, technologies, ingénierie, arts et mathématiques ( STIAM). Pendant quatre jours, il était question de donner aux hommes de médias et aux enseignants/es une compréhension conceptuelle des questions liées à l’éducation des filles et des femmes en Afrique.

Durant cette formation, plusieurs modules d’enseignements ont été dispenses. Le module 1 intitulé : Données pour l’égalité du genre en matière d’éducation ; transformer les comportements à l’égard du genre en Afrique. Ce module conçu pour donner une vue d’ensemble en ce qui concerne le travail accompli sur l’éducation des filles et des femmes en Afrique. L’objectif est de fournir aux participants des compétences et des aptitudes en matière de plaidoyer, de leadership et de connaissances juridiques, dans un monde numérique en pleine expansion.

Le 2ème module intitulé : Données sur l’égalité du genre en matière d’éducation ; transformer les comportements à l’égard du genre en Afrique vise à fournir une compréhension de l’intelligence liée au genre, des cadres juridiques relatifs à l’accès à l’éducation et d’autres politiques de la CUA comme CESA, GES, 4CESA et les utiliser comme outils de plaidoyer dans la promotion de l’éducation des filles et des femmes bonjour en Afrique. D’après Madame Simone Yankey Ouattara, fonctionnaire principale des politiques de l’UA/CIEFFA ( le Centre International de l’Union Africaine pour l’éducation des filles et des femmes en Afrique):  » l’éducation des filles et des femmes en Afrique est rendue nécessaire par le besoin de réaliser concrètement les droits des filles et des femmes à l’éducation, au même titre titre que les garçons « 

Le 3ème module : Compétences en matière de plaidoyer numérique vise à permettre aux participants de comprendre le processus et l’utilisation des différents outils qui mènent au développement d’une campagne de plaidoyer en faveur de l’éducation des filles et des femmes en Afrique.

Le 4ème module : Les filles et les jeunes femmes dans le STEAM est conçu pour donner aux participants une vue d’ensemble sur les liens entre certains des facteurs de motivations et de démotivation qui empêchent les filles et les femmes Africaines de poursuivre des études dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques ( STEM), y compris des carrières.

La formation s’est terminée par une cérémonie de récompense et des remises des certificats aux participants ( Journalistes et enseignants/es Africains).

L'auteur

2 Commentaires

  1. Yann-Russel Mouanga Répondre

    Le 4e atelier de renforcement de capacités dans la promotion de l’intelligence du genre dans l’éducation a été d’un si grand avantage sans pareil pour les leaders de l’éducation à savoir les enseignants et les journalistes. C’est vrai que l’enseignement est le plus noble métier car il façonne l’avenir mais il est souvent marginalisé dans la prise des décisions concernant la jeunesse et en particulier le sort de la fille et de la jeune femme. Seule la voix du politicien ou parfois celle de l’administrateur qui est écoutée. Afin de faire de l’Afrique une puissance mondiale comme le veut l’agenda 2063, l’UA a décidé de former, d’équiper et responsabiliser les enseignants et journalistes, acteurs du terrain et amis des jeunes, comme ambassadeurs de la promotion des droits des filles et des jeunes femmes dans leur communauté et leur continent.
    Investir dans le développement des professionnels de la craie et du micro c’est efficacement investir dans le développement des jeunes.

    • effectivement; il y a un grand travail a faire mais malheureusement il y a toujours un blocage tout en oubliant que la jeunesse d aujourd’hui constitue l’avenir de demain

Votre avis sur cet article