FDA Magazine
Société

4e vague de Covid-19 en RDC : les vendeuses du marché de l’Upn s’expriment

La république Démocratique du Congo fait face à une quatrième progression de la pandémie à Covid 19 dont les données scientifiques attestent la présence du variant Omicron détecté pour la 1ere fois en Afrique du Sud.

Tenant compte de l’augmentation exponentielle de la circulation du virus dans cette nouvelle vague, la rédaction de femmedafriquemagazine.net qui,  sensibilisant les vendeurs du marché de l’Upn quand à ce, a pu collecter quelques réactions des femmes rencontrées dans ce lieu de négoce.

Maman Muilu : «  Je ne crois pas à l’existence de Covid en RDC car si tel était le cas, on aurait du mourir nous tous, vu la promiscuité qui nous caractérise. Si la maladie existe, elle est plutôt sous d’autres cieux car avec cette chaleur qu’il ya en Afrique, ce virus ne peut pas exister. Ce qui nous frappe ces jours ci n’est qu’une grippe qui se soigne avec mes plantes naturelles que je vends. Il suffit juste de bouillir la citronnelle avec les feuilles de l’eucalyptus à consommer chaque matin et soir pour guérir ».

Maman Mboyo : «  On n’a pas peur de Covid-19 ni de la mort puisqu’on meurt tous les jours. Et dire que beaucoup de gens meurent de Covid-19, là je ne crois pas. Aux dirigeants de faire pour nous un recensement correct de tous ceux qui meurent de cette maladie afin que l’on sache exactement si oui ou non la maladie est ici à Kinshasa.

 «  J’ai fait une toux terrible qui s’accompagnait des fièvres et maux de tête mais je n’ai jamais cru une quelconque contamination de cette pandémie. La grippe a toujours existé chez nous et ce n’est pas cette fois ci qu’on peut l’appeler Covid-19. Pour ma part, j’ai recouru à la consommation des caramboles, fruits que je vends moi-même et ma grippe est passée. » Propos d’une dame qui a requis l’anonymat.

« Alors que la 4e vague de Covid-19 est en plein expansion en RDC, l’ignorance continue à battre son plein dans certains coins de la capitale. Eu égard à ces réactions, la sensibilisation doit être forte afin de sauver la nation toute entière. Des mesures coercitives doivent être prises par le gouvernement afin de soumettre la population aux respects des mesures et gestes barrières contre la Covid- 19 » a déclaré un médecin trouvé sur ce lieu de négoce.

Cet article a été réalisé avec l’appui de l’Union Européenne Internationale Partnerships @EUPartnerships

L'auteur

journaliste reporter depuis 2007

Votre avis sur cet article