FDA Magazine
Your Ads here – Top bar
Banner 2020-2021 – 1
Banner 2020-2021 – 2
Politique

Commémoration : Les Congolaises ont célébré la Journée Internationale de la Femme Africaine

Le salon rouge du ministère des Affaires étrangères a servi de cadre pour la célébration de la journée internationale de la femme africaine le jeudi 31 juillet 2019, sous le thème international « célébrer les victoires partielles », relayée au plan national, par le sous-thème, « promouvoir la paix : garantir les victoires des femmes ». Ont pris part à cette cérémonie, la ministre du genre, enfant et famille, la représentante du gouverneur de la ville, le représentant de l’Union Africaine, la représentante de l’ONU/Femmes, la représentante de la société civile ainsi que plusieurs délégations venues de l’intérieur et de l’extérieur du pays.

Cette journée consacrée à la femme africaine a été instituée pour la première fois à  Dakar, à l’occasion du 1er congrès de l’Organisation panafricaine  des femmes tenu à la même date, en 1974.

A en croire la ministre Chantal Safu, la paix est une dimension-clé sans laquelle on ne peut célébrer les victoires. La meilleure façon d’y parvenir, serait de chercher de les améliorer et de les consolider, d’intensifier la sensibilisation et de plaider pour une relève des femmes pionnières et combattantes des générations passées, pour une présence plus accrue, voire paritaire de la femme dans tous les secteurs de la vie. 

Pour la représentante de l’ONU/Femmes à Kinshasa, le rôle historique joué par les femmes en Afrique est moins que leurs capacités de réaliser et conduire le changement sur le continent. En évoquant Anuarite Nengapeta et Kimpa Vita, Madame Awa Ndiaye Seck parle des grandes dames qui se sont illustrées dans leur engagement vers la voie de la liberté en République Démocratique du Congo.

« La journée internationale de la femme africaine doit offrir aux africains un cadre d’échange avec le gouvernement sur les contraintes majeures liées à leur bien-être et au développement. Elle est l’occasion de créer l’opportunité et de capitaliser les réalisations accomplies en faveur de l’égalité de sexe et de renforcer le débat autour des droits de femmes et de développement en Afrique », a renchérit la représentante de l’ONU/Femmes en RDC.

En marge de cette journée, des travaux sont organisés du 31 juillet au 2 août en la même salle.

L'auteur

journaliste reporter depuis 2007

Votre avis sur cet article